samedi 27 février 2016

La robe qui brille

Cette robe, je l'ai achetée pour en remplacer une autre qui a été perdue. C'était pour une occasion spéciale, c'est pour cela que je l'ai prise un peu brillante. Mais je voulais aussi qu'elle ne fasse pas "occasion spéciale", qu'elle puisse se porter tous les jours. 

J'aime beaucoup le dessin, que l'on retrouve dans beaucoup d'illustrations aujourd'hui, mais j'ai un doute : c'est quoi comme animal? 

 






 Petite M. a pris la pose pour vous présenter sa robe et ses collants Kiabi (T. 12 mois).

Ce billet signe mon retour dans le Samedi mode chez Lucky Sophie, mon dernier billet datant de Janvier 2014!


jeudi 25 février 2016

Respire la vie

Samedi, je suis allée faire un tour au salon Zen & Bio de Rennes ( Site de tous les salons ).

Différents secteurs y étaient représentés comme : le marché bio, maison écologique, habitat sain, Environnement, Economie sociale et solidaire, Jardinage, Vacances nature et tourisme solidaire, Beauté, bien - être et confort, Mieux être, Prêt à porter, coin des enfants et presse. 

En ce qui me concerne, je m'intéresse plus à l'alimentation et aux produits cosmétiques. 
J'ai beaucoup dégusté ! Du fromage, du saucisson, des olives, des escargots ... J'ai d'ailleurs acheté une tartinade d'escargot, il me tarde de le goûter. 

J'ai également fait un investissement : une coupe menstruelle sur le stand de Plim. Je ne pensais absolument pas l'achetée avant d'y aller. J'étais vraiment sceptique (et surtout pas assez informée) mais le fait de l'avoir entre les mains (et de voir que ça ne mord pas) et d'avoir des explications m'a finalement convaincue. Pour l'instant, je ne l'ai pas encore testée ...

Je ne me suis pas attardée à chaque stand, je suis allée voir ce qui m'intéressait et je me suis également fait "happée" plusieurs fois. Certains stands pour moi n'avaient pas nécessairement leur place dans ce salon (bien être oui mais bio non). 

C'était un salon très intéressant mais j'en attendais un peu plus, surtout au niveau du bio. 



Des escargots : Chapeau l'escargot




Des plantes, sans terrer, sans eau ...






Des savons fait main du côté de Rennes : Le jardin des bulles

N'hésitez pas à aller voir sur le site s'il y a un salon Zen et Bio près de chez vous! 

lundi 22 février 2016

Le premier anniversaire


Bientôt 1 mois que Petite M. a fêté ses 1 an.  
Une partie de la famille et des amis se sont joints à nous.
Peu de déco par manque de temps mais de bons gâteaux (c'est bien le principal).
Un anniversaire sobre et très chocolaté! 
Un bon moment tous ensemble même si Petite M. avait l'air de se demander pourquoi elle devait rester sur sa chaise ... sans manger ! ^^

Joyeux anniversaire mon petit clown d'amour. 










La recette des cupcakes au chocolat:

Pour 16 cupcakes :
200g de chocolat noir
20cl de lait
100g de beurre
200g de sucre en poudre
200g de farine
2 cas de levure chimique
4 oeufs
200g de pépites de chocolat au lait

Pour le glaçage : 
200g de chocolat noir
20cl de crème fraîche liquide

- Préparer le glaçage : Faire fondre le chocolat avec la crème liquide. Verser la ganache dans un saladier, laisser refroidir complètement puis placer au frais pour au moins 1 heure.

- Préchauffer le four à 180°C. Faire fondre le chocolat puis incorporer le lait. Faire fondre le beurre. Dans un saladier, mélanger le sucre avec la farine et la levure. Incorporer les oeufs puis le beurre et le chocolat fondus. Ajouter les pépites.

- Remplir les moules aux trois quarts avec la pâte. Enfourner pour 20 minutes et laisser refroidir.

- Sortir la ganache du réfrigérateur et fouetter au batteur. Décorer les cupcakes de glaçage à l'aide d'une spatule ou d'une poche à douille.

Bonne dégustation!

vendredi 19 février 2016

Apprendre à marcher aux enfants

"Quelques mois seulement après la naissance de mon aînée, l'image fantomatique - et désagréable - de mon futur gendre m'est apparue mentalement. J'ai aussitôt imaginé l'histoire d'un homme qui peine à trouver le sommeil quand, pour la première fois, sa fille passe la nuit à la maison dans le même lit que son amoureux. 
Dix - sept ans plus tard, quand ma fille atteignait l'âge de mon héroïne, j'ai mis le point final à Apprendre à marcher aux enfants. J'ai alors réalisé que la rédaction de ce livre m'avait accompagné tout au long de ces années à la fois pleines et furtives qui m'avaient vu traverser les affres et les joies de la paternité.
Carnet de bord déguisé d'un papa? Journal intime caché derrière la fiction? ... Ce livre est plein de pères qui sont tous un peu moi."

Avec Apprendre à marcher aux enfants, un recueil de quinze fictions à la fois sensibles et lucides, pleines d'humour et d'invention, Mikaël Ollivier nous livre quinze portraits de pères, quinze figures d'hommes d'aujourd'hui. 


J'étais impatiente de découvrir ce livre après avoir lu le résumé. Je lis de plus en plus de nouvelles et le thème de la paternité a piqué ma curiosité. Pour cause, moi, avec mon point de vue féminin, mes sentiments féminins, ma relation en tant que maman avec mes filles, moi, femme, j'avais envie enfin de découvrir le point de vue d'un homme. En l'occurrence, dans ce recueil, il s'agit de quinze hommes.

Quinze hommes donc, avec quinze histoires différentes, de la naissance du premier enfant au départ du domicile familial. Des sentiments forts d'amour des pères pour leurs enfants, pas toujours ou peu exprimés... L'amour est dit parfois dit autrement, à travers des situations, des moments partagés. De la joie de la naissance à la douleur des papas divorcés, beaucoup de cas de figures sont évoqués parmi ces nouvelles. Le couple conjugal est souvent mis en avant également : changement du regard de l'homme envers sa femme, ambivalence des sentiments, choix raisonnés...

Une agréable lecture même si pour une femme, ce livre peut mettre mal à l'aise parfois ou être culpabilisant. En tous cas, j'en ai apprécié l'humour et le vécu qu'y s'en dégage. Même si ce sont des fictions, ces histoires sont pleines de lucidité, de vérités qu'on préférerait se cacher. Tous parents, tous différents ? Oui ... mais non, pas tant que ça. On a tellement de choses en commun, tous, et ce livre nous ramène à la réalité des choses, que ce soit drôle ou moins drôle.
Je ne les ai pas toutes aimées, j'ai mes préférées, ce qui est normal, mais on ne s'ennuie pas et je vous recommande ce recueil de nouvelles sans hésiter.

Merci à Babelio et aux Editions Le Passage pour cette chouette découverte.

Ma note : 4/5

samedi 13 février 2016

Pretty Girls

Catégorie 38 du Défi Lecture : Un thriller psychologique

Deux soeurs. Deux étrangères.
Plus de vingt ans auparavant, Julia a disparu à seize ans sans laisser de trace. Depuis, Claire et Lydia, ses soeurs, ne se sont plus parlé. Seule la haine farouche qu'elles nourrissent l'une pour l'autre les rapproche encore. La haine, et le désespoir : jamais elles ne se sont remises de la tragédie qui a fracassé leur famille. 
Deux évènements violents vont venir cruellement raviver leurs blessures mais aussi les obliger à se confronter : l'assassinat du mari de Claire, et la disparition d'une adolescente.
A tant d'années de distance, ces évènements ont - ils un lien quelconque avec Julia? Lasses de se faire la guerre, Claire et Lydia plongent dans la noirceur du passé familial. Une spirale sanglante...



Claire et son mari, Paul, habitent une gigantesque maison dans un beau quartier. Ils s'aiment, ils sont heureux. Jusqu'au jour où ils sont victimes d'une agression dans une ruelle où Paul perd la vie. 
Lydia, ancienne toxicomane, a réussi à refaire sa vie "loin" de sa famille, acheter une petite maison pour elle et sa fille. Elle a trouvé le bonheur avec Rick. Jusqu'au jour où elle reçoit un sms de sa soeur, Claire. 
Les deux soeurs se retrouvent après plus de vingt ans dans des circonstances tragiques pour Claire, la mort de son mari, et heureuses pour Lydia, la mort de son beau - frère. Claire a fait d'étranges découvertes et demande l'aide de sa soeur pour des recherches qui vont les amener à d'horribles évènements ...

Je ne peux en rien dévoiler les découvertes de Claire au risque de détruire le suspense. J'ai été agréablement surprise par cette lecture. Aucune enquête policière au contraire, les policiers et le FBI sont éloignés de suite par Claire qui souhaite garder ses recherches secrètes. Ce que Claire découvre au fil des pages est de plus en plus tragique et horrible et on se demande jusqu'où iront ces atrocités. J'ai lu certaines critiques qui trouvaient justement que c'était trop, trop atroce, trop "gore". En ce qui me concerne, ce n'est pas le cas, j'ai lu bien pire. 
Une histoire vraiment bien pensée avec un réel rebondissement au milieu auquel je ne m'attendais pas. Des personnages aux caractères bien trempés qui restent crédibles jusqu'au bout et des surprises tout au long du roman. 
Il mérite amplement sa catégorie de thriller psychologique : un psychopathe, des tortures physiques et psychologiques, de la manipulation, un rythme haletant, du suspense ...
Bref, j'ai beaucoup aimé.

Merci à Babelio et aux Editions Mosaïc pour la découverte de cette auteure. 

Ma note : 4/5

Lu dans le cadre du challenge 1 pavé par mois (517 pages)



et du challenge Polar et Thriller




mercredi 10 février 2016

Projet 52 : Hiver


L'inspiration pour le thème de l'hiver : no comment...



C'était ma participation au Projet 52  chez Milie

mardi 9 février 2016

Persuasion

Nouvelle lecture pour le Défi Lecture 2016 .

Catégorie 57 : Un livre écrit il y a très longtemps

La très jeune Anne Elliot s'est laissé persuader de rompre ses fiançailles avec Frederick Wentworth, ce dernier n'étant ni assez riche ni assez titré. Il lui faudra traverser plus de sept années de douloureuse inexistence - long automne où elle pense à jamais rester enfermée - avant qu'une seconde chance lui soit offerte.
C'est ce bonheur, inattendu et complet, survenant après qu'on l'a cru à jamais perdu, qui fait de Persuasion, dernier roman achevé de Jane Austen, en général jugé comme mélancolique, un livre au contraire profondément satisfaisant, un rêve d'accomplissement en forme de revanche sur la vie.



Anne Elliot est une jeune femme intelligente, serviable et fortement attachée aux convenances et à la bienséance. En revanche, elle est terriblement malheureuse d'avoir laissé filer le grand amour même si elle n'en montre rien. 
Alors que son père et sa soeur aînée déménagent pour Bath, Anne passe quelques mois chez son autre soeur, Mary, à Uppercross, non loin de Kellynch, la demeure familiale. C'est là qu'elle revoit, 7 ans après, son ancien fiancé, Frederick Wentworth. Celui - ci n'ayant nullement changé mis à part sa fortune devenue beaucoup plus conséquente, est le bienvenu dans la famille d'Uppercross où les deux jeunes belles - soeurs de Mary se laissent volontiers courtiser par ce bel homme.
Anne tente de faire au mieux pour éviter de le rencontrer et quand elle ne peut y échapper, celui - ci fait preuve d'une extrême indifférence à son égard. Les sentiments d'Anne sont mis à rude épreuve alors qu'elle tente de se persuader qu'elle n'éprouve plus rien pour le capitaine Wentworth.

Lire Jane Austen, c'est embarquer pour un autre monde. C'est se promener dans la campagne, gravir des collines, s'asseoir sous un pommier. C'est se tenir droite pendant un dîner et avoir un sens aigu de la politesse et de la bienséance.
C'est aussi embarquer dans un autre monde de mots : un langage très soutenu, de longues phrases dans lesquelles on pourrait sans doute se perdre parfois...mais une langue riche et tellement belle que l'on s'en délecte.
Quand bien même on se sentirait loin de "ce monde là", les sentiments eux sont universels...

Pourquoi Anne s'est - elle laissée persuader de rompre ses fiancailles au risque d'être malheureuse pour le reste de ses jours. Parce que ce mariage aurait été un déshonneur pour sa famille pour qui le plus important ce sont les apparences. Mais alors, comment, 7 ans après, enfouir ses sentiments au plus profond d'elle - même? Il y avait bien une solution : l'arrivée d'un autre gentelman, qui plus est cousin de la famille, aimable et courtois qui ne cache pas son désir de se rapprocher d'Anne. Le capitaine Wentworth va - t- il réagir à ce rapprochement soudain ou au contraire courtiser Louisa ou Henrietta, une des belles - soeurs de Mary?

Anne se démarque de sa famille par son intelligence, sa bonté et même si elle est respectueuse des convenances, sa priorité n'est pas de se montrer en bonne compagnie mais bien de s'entourer des personnes les plus intéressantes afin de pouvoir prendre plaisir à la conversation.

Un bien joli roman dont on apprécie particulièrement le dénouement. Malgré un début un peu long, les évènements s'enchaînent ensuite assez vite et je ne cachais pas mon impatience de découvrir le fin mot de l'histoire.
Je me suis enfermée dans ma petite bulle : ce roman était comme un moment suspendu. J'étais complètement ailleurs, dans un autre espace - temps, dans un pays étranger qui me paraissait pourtant familier et tellement romantique... Un petit moment délicieux.

Ma note : 5/5


Ce roman participe également au Challenge A year in England


lundi 8 février 2016

Une heure, une photo

Un Samedi en photo

8h00 : Bonjour Bébé!



9h00 : Chercher des desserts sur Pinterest



10h00 : A. se prépare à aller au multisports


11h00 : A. est au sport, Petite M. sieste, c'est la pause.



12h00: Mamam !



13h00: Retourner le salon avant la sieste



14h00 : Bloguer ...


15h00 : La sieste est finie!



16h00: Goûter ...



17h00 : Préparation de la soirée



18h00 : On continue les préparatifs, on n'est pas en avance



19h00 : Attendre les amis, coup de fatigue.



Et voilà, la journée est déjà terminée! 

Et chez vous, ça se passe comment? 

dimanche 7 février 2016

7 jours et des merveilles #83

Ma semaine en mots et en images pour Madame Parle.

Une semaine presque de routine.

Sauf Mardi : Petite M. avait rendez - vous chez l'ophtalmo pour son strabisme. Résultat : Son strabisme vient d'un défaut de vision, elle est hypermétrope et doit donc porter des lunettes! Son strabisme pourra peut - être s'en aller de lui - même avec le temps mais ce n'est pas sûr ... Voilà voilà. C'est la grande nouvelle de la semaine. 

Petite M. cause beaucoup dans son langage bébé mais on commence à comprendre des petites choses : c'est - à - dire quand même qu'elle dit le nom du chat et qu'elle ne dit pas encore "Papa". Loooooool

Le rhume de A. est enfin parti et elle a pu dormir enfin dans son lit ... et dormir tout court d'ailleurs, et nous aussi ! Une semaine sans microbes pour les enfants, c'est un grand moment de répit (bon, c'est moi qui ai la crève maintenant mais je préfère me sacrifier ^^). 

Une semaine où tout le monde était très fatigué au boulot, ce qui, entre autres, a causé pas mal d'énervements entre collègues, c'est moche. Mais rien de grave non plus...

Mes cheveux commencent peu à peu à s'habituer à être lavés moins souvent mais je ne peux pas me résoudre encore à faire le mois sans shampoing! 

J'ai fait très peu de photos, comme d'hab en ce moment...et très peu de billets aussi...

Cette semaine sur le blog : 
Le résumé de la semaine dernière où nous avons fêté les 1 an de Petite M. 

Je vous souhaite de bonnes vacances pour ceux et celles qui ont la chance d'en avoir.






Arrêtez-moi

Que feriez-vous si vous connaissiez le jour et l'heure exacts de votre mort? Pour Charlie Grant, ce sera le 21 janvier à 8 heures préci...