jeudi 25 septembre 2014

Petits mots #1

Les petits mots d'A.
Mignonneries ou drôleries. 



Un livre, une histoire ... "Regarde dans la nuit".

Oh, y'a des bébés z'étoiles ! 


lundi 15 septembre 2014

Le parfum (Challenge)



Quatrième de couverture : Au XVIIIe siècle vécut en France un homme qui compta parmi les personnages les plus géniaux et les plus horribles de son époque. Il s'appelait Jean - Baptiste Grenouille. Sa naissance, son enfance furent épouvantables et tout autre que lui n'aurait pas survécu. Mais Grenouille n'avait besoin que d'un minimum de nourriture et de vêtements, et son âme n'avait besoin de rien. 
Or ce monstre de Grenouille, car il s'agissait  bel et bien d'un genre de monstre, avait un don, ou plutôt un nez unique au monde et il entendait bien devenir, même par les moyens les plus atroces, le Dieu tout - puissant de l'univers, car "qui maîtrisait les odeurs, maîtrisait le coeur des hommes".
C'est son histoire, abominable... et drolatique, qui nous est racontée dans Le Parfum, un roman très vite devenu un best - seller mondial, et aujourd'hui porté à l'écran. 

Grenouille naît en 1738 dans l'endroit le puant de Paris, au milieu des cadavres de poissons. Sa mère est exécutée et le nourrisson est transporté de nourrice en nourrice. Personne ne veut de lui, les femmes trouvant en lui une image du Diable. Enfin, il trouve refuge chez Mme Gaillard, femme insensible, qui accepte de le prendre en charge jusqu'à ce qu'il ne soit plus rentable pour elle. Elle le "vend" alors à un maître tanneur, étant sûre qu'il ne survivrait pas longtemps à ce métier.

Grenouille a appris à parler grâce aux odeurs. En effet, il mît les mots sur chaque odeur qu'il enregistrait. Il voyait et apprît le monde grâce à son odorat hypersensible.

Un soir, alors qu'il profitait d'un moment de liberté, il alla se promener dans la ville. Parmi les milliers d'odeurs qui y naviguaient, une en particulier retint son attention. Une odeur exquise qui l'emmena vers une jeune fille. Son but alors fut de posséder ce parfum.

Je dois dire que ce roman est un peu étrange. Tout d'abord par le personnage : un homme laid, sans sentiments, solitaire, obsédé par les odeurs ayant soif de pouvoir. Par son histoire aussi : sa naissance particulière, son exil, son retour parmi les humains ...
On est transporté dans un univers d'odeurs bonnes et mauvaises. Comme une impression de pouvoir les sentir, comme une impression de trop les sentir aussi, comme quand on entre dans une parfumerie ... Comme une impression que le parfum cache la saleté et la puanteur de la ville et des hommes ...

Etrange mais pas désagréable à lire pour autant. Certes, on ne peut pas s'identifier au personnage, trop loin de nous (enfin je pense) mais malgré son manque d'humanité avéré, on éprouve pour lui un certain attachement. On ne peut adhérer à son objectif mais on se demande s'il va y arriver. C'est un héros un peu à part, un héros peu ordinaire au destin "extraordinaire". C'est une fin à l'image du roman (mais je ne vous en dirai pas plus).

Livre lu dans le cadre du Challenge de Bianca




dimanche 14 septembre 2014

7 jours et des merveilles #25

Un retour sur la semaine (petit, petit) pour Manue Parle.

Il faut dire que depuis la reprise du boulot, j'ai du mal à tout concilier, le blog fonctionne un peu (beaucoup) au ralenti ! 

Donc, cette semaine : j'ai travaillé ... travaillé ... et dormi (un peu). J'ai travaillé avec des horaires qui changent presque tous les jours pour les besoins de la structure et ça m'a un peu gavé : obligée de faire rester la baby - sitter plus longtemps (donc de laisser A. plus longtemps !). 

C'est Petit Mari qui a emmené A. cette semaine à l'école et les deux premiers jours, elle a pleuré ! Ah...les filles et leur papa ! Elle a aussi pleuré quand il la laissait le midi après manger avec la baby - sitter. 
A. est très fatigué par l'école, même si elle n'y va que le matin, elle n'a jamais eu l'habitude de se lever aussi tôt et elle a du mal à s'endormir le soir. 

Cela se passe quand même très bien avec Emilie, la baby - sitter. A. adore le dessin, je la retrouve tous les soirs en train de dessiner et elles ont eu un rituel cette semaine: se faire des "tatouages" au feutre. La pauvre Emilie en avait plein les bras ! :)

On s'est fait une petite session "ménage" avec A., très contente de m'aider. Sa nouvelle passion : la balayette! Elle a beaucoup aimé faire les vitres aussi (si vous voulez que je vous la prête...^^). 

Le week-end enfin arrivé: ce fut "repos". Et des moments câlins. A., parfaite future grande soeur qui étale la crème sur mon gros bidon ! 
Petite anecdote : en sortant de ma douche, A. me voit "Maman, t'es toute mouillée!", "et ton bébé, il est mouillé aussi!". 

On a eu la visite de Papy Gégé et Mamie Coco, revenus de vacances. 
Mamie Coco : "Maman, elle a un copain?"
A. : "Oui, là!" (en désignant Petit Mari)
Mamie Coco : "C'est son amoureux à maman. Et Mamie, elle a un amoureux?"
A.: "Oui, c'est moi!"

Je vous souhaite un bon Dimanche ainsi qu'une bonne semaine ! 
Normalement, si tout va bien, je devrais publier un peu la semaine prochaine ...









lundi 8 septembre 2014

7 jours et des merveilles #24

Oh là là, je suis à la bourre : boulot et week-end rempli et voilà ...

Alors, en ce Lundi, voici le résumé de la semaine dernière pour Manue Parle . 

C'était évidemment, comme beaucoup de monde, la semaine de la rentrée ! Une rentrée en TPS chez nous qui s'est plutôt bien passée (voir ici).

Une semaine de boulot assez difficile avec des heures sup. 

Un passage aux urgences : rien de grave, le médecin m'a rassurée, j'en avais besoin après des mauvaises nouvelles dans mon entourage professionnel. 

Un week-end en Finistère avec un magnifique soleil. On a pu profiter de la mer et nous sommes passés près de notre ancien "chez nous" (nostalgie). 

Je vous laisse avec les images ! 

Bonne semaine ! 


En route vers l'école !


 Une petite fringale de Mikado ...


 Dans la salle d'attente des urgences, A. joue ... Drôles de couettes pour les jouets ! 




 Les joies de retrouver la mer ! (Joli paysage de Tréboul)


A. s'entraîne pour son futur rôle de grande soeur ! 


 Main dans la main avec Sam ! (Un tombeur!)


Joli paysage (Sentier des Plomarc'h, Douarnenez)


Passage au Pouldu avant de rentrer ! 

samedi 6 septembre 2014

Le premier jour ...

d'une bonne partie du reste de sa vie ! 

Le premier jour d'école :
Fière de prendre son nouveau sac
Arrive dans la classe et plante sa Maman sur le pas de la porte
Dit Au Revoir de la main
C'est Maman qui réclame un bisou ! 

On ne pouvait guère faire mieux pour une rentrée en TPS ! 
Peu ou pas beaucoup de pleurs pour le reste des petits camarades. 
L'école fait une rentrée échelonnée sur 4 jours, ils étaient seulement 10 à rentrer le Mardi, c'est plutôt une bonne idée (pour les enfants et pour les professionnels).

Le reste de la semaine a été à l'image du premier jour. A. rentre dans la classe, se dirige vers la maîtresse puis la table à dessin. Tous les matins, elle voulait aller faire un dessin. Je pouvais m'en aller sans problème !
Par - contre, elle pleurait à l'heure de la sortie à 11h45. Elle allait se cacher dans un coin de la classe, la maîtresse était obligée de la mettre dans les bras de la baby - sitter !



Tous les matins, on dessine un petit coeur sur le poignet, une jolie idée de Marjoliemaman .


En route pour l'école ! A fond les ballons ! 




mercredi 3 septembre 2014

Léon la bulle

Et puis on fait des bulles , 
des petites et des grandes...
Les bulles éclatent ! 
les bulles s'envolent ...


Et de crier à la bulle là  - haut tout là - haut : 
"Reviens Léon!"





Parce que parfois, les enfants sont surprenants ... (enfin là, ça vient de son père hein)
(Oui, souvenez - vous, la pub pour les ravioli il y 10 millions d'années ...)

La scène des souvenirs

Suffolk, 2011. La célèbre actrice Laurel Nicolson se rend au chevet de sa mère mourante. Alors qu'elles parcourent ensemble un album de...