samedi 30 septembre 2017

Les âmes vagabondes

Il est temps que je me remette à mes chroniques car je suis très très en retard. Le livre qui suit, je l'ai lu en...Juillet!


La Terre est envahie. L'humanité est en danger. Nos corps restent les mêmes, mais nos esprits sont contrôlés. Melanie Stryder vient d'être capturée. Elle refuse cependant de laisser place à l'être qui tente de la posséder. Quelque part, caché dans le désert, il y a un homme qu'elle ne peut pas oublier. L'amour pourra-t-il la sauver?


Je ne suis en général pas très portée sur ce genre de livres. Mais j'ai voulu découvrir celui-ci, écrit par l'auteur de la série des "Twilight", à destination des adultes cette-fois. 

Comme je ne suis pas une grande habituée, j'ai eu un peu de mal au début à me représenter les faits. Un corps humain sur une table d'opération...L'introduction d'une âme dans ce corps, âme qui va prendre possession du corps pour y vivre...

Le corps, c'est celui de Melanie. Elle tentait de fuir les traqueurs, ceux qui cherchent les derniers humains afin de prendre possession de leurs corps et ainsi contrôler la planète. Ce qui est assez déstabilisant, c'est que les âmes ne sont pas méchantes, elles vivent dans la paix et la bienveillance envers autrui, ce qui semble un peu manquer dans notre monde en fait! Mais bon, même si c'est un monde quelque peu merveilleux dans lequel finalement on serait prêt à vivre, on n'est pas prêts pour autant à laisser détruire notre espèce (à moins d'être hyper altruiste!). 

Bref, l'âme qui se retrouve dans le corps de Melanie a une mission: informer les traqueurs (enfin une traqueuse en particulier, très antipathique), grâce aux souvenirs de Melanie, d'une éventuelle trace du reste de sa famille, cachée quelque part. Fastoche! 

Sauf que l'âme se retrouve confrontée à un problème: Melanie n'est pas tout à fait partie...son esprit est encore là et intervient dans les pensées de l'âme, notamment en cachant certains souvenirs. L'âme est décontenancée: alors que des souvenirs font surface, elle se trouve  absorbée par les émotions de Melanie. Alors qu'elle doit livrer Jared et Jimmy aux traqueurs, elle se met à les aimer. 

L'âme a alors un but: retrouver Jared et Jimmy, pour Melanie, et pour elle...Mais la traqueuse porte bien son nom, elle ne lâchera pas l'âme d'une semelle. 

Avec l'âme et l'esprit de Melanie, nous plongeons dans un monde sous-terrain tout à fait incroyable où une tripotée d'humains tentent de survivre tant bien que mal. L'âme, elle, se retrouve prisonnière. Prisonnière dans une cellule souterraine et prisonnière de ses sentiments. 

C'est une sensation étrange et nouvelle pour l'âme: les sentiments humains sont très forts. Les mondes dans lesquels elle a vécu auparavant n'avaient rien à voir avec la force des émotions qu'elle ressent. Son hôte, car c'est comme cela qu'on appelle les corps investis par l'âme, ne lui est pas étranger. Elle éprouve même une certaine amitié pour Melanie. 

Comment va-t-elle survivre parmi ces humains, ses ennemis?
Pourquoi ne l'ont-ils pas tué tout de suite, elle qui pourrait les trahir.

Elle a retrouvé Jimmy, le frère de Melanie, et Jared...et elle ne veut pas les quitter. 

Mais comment prouver sa bonne fois à une communauté hostile?

Comment dire que j'ai adoré? Déjà, avec tout ce que j'ai écrit...plus j'aime, plus je parle, même si c'est pour ne rien dire!

C'est un roman particulièrement prenant qui plonge dans la multitude des sentiments humains: la peur, la jalousie, la trahison, l'espoir, l'amitié, la culpabilité, le désespoir, le sacrifice, et l'amour! Tous les personnages ont leur propre personnalité, toutes très fortes. 
On s'identifie forcément aux humains, on comprend leurs raisons de se méfier de cette "étrangère". Mais d'un autre côté, nous voudrions que tout se passe bien pour elle, nous savons que c'est une bonne personne (car oui, c'est une personne, même si ce n'est qu'une âme incorporée dans un corps). 

On ne sait pas comment tout cela va se terminer. C'est trop compliqué. Ils sont dans une situation tellement peu banale. Bon peut-être que si j'étais une fervente lectrice de ce genre j'aurai su...Et c'est peut-être parce que je ne voyais pas la solution que j'ai tellement aimé ce roman. Très intense. 

Une surprise, une lecture inattendue.

Un monde utopique: mais quel monde! Et si les humains avaient un peu plus de "bons sentiments"? Certes, le monde des âmes, c'est un peu le monde des bisounours. Tout le monde est heureux, tout le monde travaille, tout le monde a un foyer où rentrer le soir, tout le monde est poli et courtois, tout le monde est altruiste et bienveillant avec les autres. 
Peut-être que cette lecture serait bénéfique à certains humains! 
Enfin, tout ça, ça fait du bien.

Je vous souhaite une aussi bonne lecture que la mienne! 


Une nouvelle lecture pour le Challenge de Bianca (617 pages)


Et une autre participation au Défi Lecture 2017: Catégorie 28, Une dystopie


La scène des souvenirs

Suffolk, 2011. La célèbre actrice Laurel Nicolson se rend au chevet de sa mère mourante. Alors qu'elles parcourent ensemble un album de...