mercredi 28 mai 2014

Charlie et la chocolaterie


Charlie et la chocolaterie de Roald Dahl.
Illustrations de Quentin Blake.

Quatrième de couverture : 
Le métier de visseur de capuchons de tubes de dentifrice ne permettait pas à Mr Bucket de subvenir aux besoins de sa nombreuse famille: Mrs Bucket son épouse, grand-maman Joséphine et grand-papa Joe, grand-papa Georges et grand-maman Georgina. Sans oublier son fils Charlie dont le rêve le plus fou était de manger du chocolat! Aussi, quelle ne fut pas l'émotion du jeune garçon en apprenant que Willy Wonka invitait cinq enfants à visiter sa merveilleuse chocolaterie, la plus célèbre du monde entier. Les cinq enfants qui découvriraient un ticket d'or caché dans cinq bâtons de chocolat. 

Charlie vit avec ses parents et ses quatre grands-parents dans une petite maison. Ils sont pauvres et ont dû mal à se nourrir correctement. Mais tous les ans, à l'occasion de l'anniversaire de Charlie, ses parents lui offre un bâton de chocolat, pour le plus grand bonheur du petit garçon. Alors, quand il entend parler du "concours" pour visiter la plus grande chocolaterie du monde, il se met à rêver d'y aller ...

J'ai adoré me replonger dans cette histoire que l'on connaît tous. On se prend d'affection pour Charlie et sa famille et l'auteur réussit à nous faire détester les autres enfants du roman grâce à des caricatures osées mais non moins réalistes. On a envie que Charlie gagne sa place par rapport à tous ces enfants horribles, véritables petits monstres, enfants pourris gâtés. Charlie mérite de gagner un ticket d'or bien plus que n'importe qui.
On est finalement contents, lors de la visite, que ces petits êtres ingrats soient punis de leur bêtise ! Je crois que je me suis transformée en sadique pour enfants dans cette histoire ! ^^ Blague mise à part, on adore aussi la magie du lieu, on se plonge avec délice dans un univers sucré et coloré : on rêve de bain au chocolat, de douceurs sucrées ... plus besoin d'aller se jeter sur la tablette de chocolat, on dévore littéralement le livre!

C'est un joli roman jeunesse avec de la rêverie, de la drôlerie, un peu de morale aussi. C'est le genre de livres que j'aimerai que ma fille lise plus tard.
Personnellement, je ne suis pas fan des illustrations mais c'est une affaire de goûts !

Ce livre est conseillé à partir de 9 ans.

Livre lu dans le cadre du Challenge des "100 livres à lire au moins une fois" organisé par Bianca.




jeudi 22 mai 2014

Le swap de Mai!

Il y a quelques jours, j'ai reçu mon swap ! 

Oui encore ! 
Avec les copinets de mon premier swap (pour lequel je n'avais pas fait de billet), organisé par Valérie du blog Namamasté , on a décidé d'en refaire un pour le mois de Mai.

Le thème: Les couleurs avant l'été.

Ma couleur fétiche, vous la devinerez aisément en regardant les photos ...

Quand j'ai vu qui était ma swappeuse, j'ai rigolé! C'est mon amie Aurélie (c'est drôle d'écrire ce prénom car je ne l'ai jamais appelée comme ça... en même temps, c'est son prénom...). Bref, j'ai compris pourquoi elle ne voulait pas me dire qui était sa swappée (malgré mon insistance). 

C'est un super colis!
Déjà, il est beau,
il est rose,
et y'a plein de jolies et bonnes choses.

- des mini Marshmallows pour décorer des gâteaux
- un mini pot de Nutella
- Un Kinder surprise: rose!
- Des shokobons et des daims dans des petits coeurs
- des rouleaux adhésifs roses
- une échantillon de parfum Pink Sugar
- des gommettes roses pour A.
- une lime à ongle rose
- un pierre ponce de Crête 
- un kit pour réaliser une gourmette
- des serviettes en papier
- une gomme moustache








Un grand merci à ma coupine ! Coeur coeur coeur ! 

Quant à moi, je devais envoyer un colis ... à Claudia qui était ma swappeuse en Novembre ! 

Voici ce qu'il contenait : 

- un mug rouge (qui est emballé)
- un magazine Puregreen
- un livre de recettes de Cupcakes
- des livres pour sa fille
- un baume à lèvres
- une niniche de Quiberon à la fraise
- des caramels aux graines de Sarrazin de Quiberon dans une boîte coeur
- une confiture Poire-Chocolat artisanale
- Un torchon Sophie C. (boutique originale à Pont-L'abbé)
- Une carte sur laquelle j'ai reproduit une illustration (original)



Et bientôt ... 2 nouveaux swaps ! 
Enjoy! 

mercredi 21 mai 2014

Zooter [Être mère #10]

Être mère, c'est zooter.

Zooter : verbe du premier groupe signifiant "aller au zoo". 

Paroles d'A.


"Oh, ils sont mignons hein!" (les wallabys)

 "Oh un singe"! "il fait peur". (C'est une statue)

"Des écureuils!". (Euh non, ce sont des lémuriens ...)

"On a vu des girafes, des singes, des crocodiles...Qu'est-ce qu'on a vu d'autre? ...".(une vraie piplette du haut de ses 2 ans).

"On va voir les tortues!" (répété au moins 10 fois, sa nouvelle passion après les escargots?)

 "Mais on n'a pas pris le maillot de bain!" C'est parce que c'est la piscine des otaries, on ne va pas aller se baigner nous...(déception?). 

"C'est bon la glace" (une première pour A.)
"C'est ma glace" (ben non en fait c'est celle de Maman ...)














Être mère pour Babidji


lundi 19 mai 2014

Rendez-vous au Chemin des Dames



Rendez-vous au Chemin des Dames - Avril 1917
Texte d' Yves Pinguilly
Illustrations de Nathalie Girard

Quatrième de couverture : 

"Plusieurs poilus, rescapés, songeaient aux fenaisons qu'ils auraient dû faire dans leurs champs et aux vagues de céréales qui commencent à jaunir juste avant le début de l'été, les seigles surtout dont la chevelure de fée est une invitation au rêve, à la danse, à l'amour...Le Général Nivelle qui avait fait mourir tant de soldats au Chemin des Dames et le Général Pétain qui lui succédait, auraient dû oublier un instant les cartes d'état-major pour aller simplement cueillir des herbes, et faire que la guerre finisse. Certaines herbes de juin protègent du tonnerre, d'autres chassent les démons, d'autres encore éloignent les cauchemars."

Transis de froid dans les tranchées, trois soldats vont participer à la grande offensive lancée par le Général Nivelle le 16 avril 1917. Heureusement, ils sortent vivants de l'attaque si meurtrière qui a eu lieu sur le plateau du Chemin des Dames, un des plus tragiques champs de bataille de la guerre de 1914-1918. Quand ils apprennent que leur permission tant attendue est supprimée, ils décident de se révolter et de faire la grève de la guerre...

Dans les tranchées, Yffic et Jean, deux nantais, discutent pour combler le silence de la nuit. Il fait froid en ce mois d'Avril, le sommeil tarde à venir et il est très court. Deux ouvriers de chantiers navals appelés à faire la guerre, une guerre atroce qu'ils s'efforcent "d'oublier" en pensant à leur village, leurs champs, leurs femmes, etc ... Ils n'en peuvent plus de cette guerre interminable, ils savent que l'assaut prochain, sur le Chemin des Dames, est voué à l'échec. Ils ne comprennent pas ceux qui donnent ces ordres les emmenant vers une mort certaine.
Sur le champ de bataille, Yffic prend un jeune soldat sous son aile, Lucien. Tous les deux sont blessés mais Yffic ne veut pas abandonner le petit et l'emmène lui-même vers les secours... Il ne se doute pas alors qu'il fait une grave erreur.
Peu après la bataille, leur rêve de permission s'effondre. Ils doivent rester là et attendre la prochaine offensive. Les soldats en ont marre, ils veulent rentrer chez eux. Yffic veut aller voir sa douce Rose ... C'est la goutte de trop, ils se révoltent. Où vont les emmener cette terrible rébellion?

Ce roman nous emmène dans les tranchées. On y voit la saleté, la maigre nourriture. Mais c'est surtout du moral des troupes qu'il s'agit : l'ennui, l'incompréhension, la lassitude ... Cette histoire nous rappelle un moment fort de la guerre, celui de la bataille du Chemin des Dames mais aussi un sujet grave que sont les mutineries et les nombreuses exécutions de soldats.

Un livre court, facile et agréable à lire. Un livre qui entre directement au coeur du sujet, pas de détours. Une histoire qui nous révolte aussi, nous, lecteurs, face à tant d'injustices. Des illustrations sombres, à l'image de la guerre et bien choisies.

Conseillé à partir de 8 ans, il comprend toute une série de documents concernant la bataille du Chemin des Dames et les mutineries des soldats.

Livre lu dans le cadre du challenge "Première guerre mondiale". 



dimanche 18 mai 2014

7 jours et des merveilles #20

Qu'a-t-on fait la semaine dernière ? 

Dimanche ... un Dimanche tranquillou, tous les 3 et sans photos ...

Lundi, Papa est parti en déplacement, snif. C'était la reprise de l'accueil parents-enfants. La joie pour A. de retrouver la piscine à balles (entre autres). On a aussi dit au revoir aux 2 accueillantes car on ne les reverra pas avant notre déménagement. Ce seront d'autres personnes les semaines prochaines. Elles ont dit à A. qu'elle leur manquerait et pour l'occasion, un petit bisou. 
C'était aussi la reprise du bain ! (Bonjour l'humour du Dimanche!). J'ai pris une photo car nous avions l'habitude de la prendre bébé dans le bain et beaucoup moins récemment.



Mardi, j'ai reçu ma première "Polabox" mais les légendes n'ont pas été imprimées! J'ai donc recommandé une boîte pour presque rien (merci le service clients). 
On a aussi repris la ludothèque. Celle-ci n'est pas fermée pendant les vacances mais les horaires ne nous correspondent pas à cause de la sieste.



Mercredi, un petit tour à la médiathèque pour prendre de nouveaux livres dont "Barbapapa" que nous avons lu le soir. 


Jeudi, l'évènement c'était le retour de Papa! Y'en a une qui était contente et qui n'en pouvait plus vers 19h "Papa il va arriver", "Papa il va arriver" ....


Vendredi, on a fait de la peinture. Je voulais tester avec le papier bulles mais ça ne l'a pas trop intéressé donc ça a fini avec les doigts ! On voit quand même les traces du papier bulles sur la feuille ...
Le chat a fait un bain de soleil et moi j'ai terminé 2 livres: un roman jeunesse pour le challenge "Première guerre mondiale" et un Harlan Coben, qui n'est pas mon préféré. 




Et puis on est allées chercher la petite copine Alycia à l'école! A. était tellement pressée qu'on était bien en avance devant le portail ... A. parle beaucoup de l'école et c'était la première fois qu'elle rentrait à l'intérieur! 


Samedi, un beau soleil, ça valait bien un après-midi à la plage ! A. très contente de mettre son maillot de bain enfin ! Cela va lui manquer (et à nous aussi) après notre déménagement. 


Et là, on est tous crevés, on revient du zoo ! (Photos la semaine prochaine). 

Bonne nuit! Et bonne semaine ! 

Ma semaine en Instagram pour Manue parle (récap de La tribu de Maëline )

jeudi 15 mai 2014

Débats, critiques et Cie ...

Sur les blogs et sur les réseaux sociaux, on assiste souvent à des petites "bagarres". Untel est pour, Untel est contre ... Les arguments s'enchaînent à la suite les uns des autres et parfois des critiques, de grosses critiques sur les pratiques des uns et des autres. 

Je suis plutôt du genre "Chacun pense ce qu'il veut" et surtout, "Chacun fait ce qu'il veut". Je ne comprends pas pourquoi les gens se permettent de critiquer ce que font les autres pour le simple fait qu'ils ne font pas comme eux ... 
Petit tour des différents "débats" sur la toile.

Vaccins/Pas vaccins

C'est LE sujet qui m'a le plus préoccupé je dois dire. C'est un sujet délicat et important. A. est vaccinée depuis sa naissance (sauf le BCG) et je me suis posée beaucoup de questions pour les prochains. L'été dernier, j'avais vu un reportage très alarmant qui m'avait fait extrêmement peur. J'y ai vu des bébés devenir des "légumes" et des responsables de la santé résumer en gros " Il faut bien sacrifier quelques uns pour sauver le reste de la planète". C'était horrible. J'ai tenté de "l'oublier" ... jusqu'à voir ce débat sur internet. J'ai vu des arguments "pour" et des arguments "contre". J'ai tenté de trouver une réponse à mes questions. J'ai parlé avec des professionnels mais ça ne m'a pas vraiment avancée ... 
Il existe des risques ... pour les 2 ! Risquer des séquelles après un vaccin, risquer des séquelles après une maladie ... Sincèrement, ce n'est pas simple. 
Mon avis, c'est qu'il faut se faire sa propre opinion en s'informant, en en parlant et puis ... décider. J'ai pris ma décision mais quelle qu'elle soit, je ne serai jamais vraiment sûre que ce soit le bon. Chaque parent est libre de décider ce qu'il pense être le mieux pour son enfant. Les arguments sont souhaités, les critiques sans aucun intérêt ...


Allaitement/Biberons

Je trouve cela dommage que certains professionnels, notamment dans les maternités se permettent de critiquer les mamans non allaitantes et/ou qui forcent l'allaitement. On peut aussi subir les critiques de l'entourage avec leurs arguments habituels "le lait maternel est meilleur pour l'enfant", "il sera moins malade" etc ... Je suis tout à fait d'accord avec ça, le lait maternel est très bon pour l'enfant, oui ! De nos jours, les laits infantiles sont aussi très bien conçus pour répondre aux besoins des nourrissons ( je ne parlerai pas des substances pathogènes qu'on y aurait trouvé, c'est un autre sujet...).
Allaiter, c'est un choix. On en a envie ou pas du tout ... C'est un rapport au corps, une relation qu'on est libre de refuser.
Personnellement, je n'ai pas allaité. Et ça ne me dérange pas de voir des mamans allaiter devant moi. Je ne trouve pas cela choquant. L'enfant a faim, qu'on lui donne un biberon ou le sein dans un lieu public, il a besoin de manger point. Pourquoi les femmes devraient aller se cacher? Je peux comprendre que certaines personnes puissent être gênées : on ne les oblige pas à regarder non plus.
Quant à l'allaitement long, je ne vois pas qui ça concerne à part la mère et l'enfant. De quel droit on aurait le droit de leur dire que c'est bien ou pas. 


Le cas de la fessée

C'est un sujet sensible et très particulier. Ainsi, je ne m'étendrais pas ...
Bien sûr, on ne peut pas être "pour" la fessée et la violence. Cependant, je peux comprendre que certains parents craquent à un moment donné et exceptionnellement. 
Il ne faut juste pas juger et condamner trop vite. 

Les couches

L'apparition des couches jetables fut une révolution pour les nouveaux parents. Alléluïa, plus besoin d'aller laver les couches qui puent à la fin de la journée ! Pfiiiout, à la poubelle. Oui, à cette époque, c'était génial. Maintenant, il y a l'écologie, les économies ... Et beaucoup de parents reviennent aux couches lavables. En plus, ils font des culottes trop mignonnes alors une raison de plus pour craquer. 
J'estime que tous les arguments sont bons aussi bien pour les jetables que les lavables. Je ne vois même pas pourquoi y'en a qui critiquent. 
Vous voulez connaître mon avis : les couches lavables, ben j'ai la flemme et je trouve que ça sent mauvais (3 semaines dans une crèche "écolo"). Vous pouvez râler ...

Petits pots / Fait maison

"Nan mais moi, je faisais les petits pots moi même, on moins je savais ce que je mettais dedans". Ouais, ouais... blablabla... Sur ce sujet, les critiques vont surtout aux "mauvais parents" qui ne font pas eux-mêmes les mixtures de leur progéniture. 
Mais savez - vous qu'en donnant de l'industriel, vous êtes sûrs de donner exactement la bonne dose de nutriments et de vitamines à votre bébé. Êtes-vous sûrs que les produits avec lesquels vous faîtes votre purée ont été bien conservés pour garder tous leurs bienfaits? 
Oui, donner à votre bébé des produits fait-maison c'est très bien. Non, donner de l'industriel n'est pas un crime! En quoi cela vous regarde si votre voisin donne des petits pots verts à son chérubin? Ce n'est pas le vôtre ...
Ici, on a fait les 2, du maison et de l'industriel. 

Conclusion :

Mêlez-vous de votre popotin ! 
Donnez votre avis si on vous le demande.
Argumentez sans juger. 


mercredi 14 mai 2014

Tag #2

J'ai été taguée par Anne - Claire du blog Lillune et pour une fois, je ne suis pas trop en retard pour la réponse ! :)



Les règles du Tag:
- Avouer 11 choses sur soi
- Répondre aux 11 questions
- Taguer à son tour 11 autres  blogueurs (ses) avec le lien vers leur blog
- Leur poser 11 nouvelles questions

11 choses sur moi :

1- Quand j'étais petite, j'écrivais mon prénom avec tous les noms de famille des garçons de ma classe pour voir lequel irait le mieux ...

2- Je suis paranoïaque la nuit si je dors seule. Je crois toujours qu'il y a un psychopathe qui s'est introduit en douce chez nous.  Ouais...ça craint.

3- J'avais peur d'avoir un bébé moche (ça me fait penser au sketch de Jean - Luc Lemoine).

4- Je n'ai pas eu de vergetures suite à ma grossesse (pour faire enrager certaines).

5- Parfois, quand je bois du thé à jeûn, je vomis. (Oui ...).

6- Quand j'étais ado, je ne sortais pas : je préférais lire. (Et puis tout a changé ...)

7- Je n'ai jamais économisé un centime ...

8- J'adore Christophe. Je l'ai d'ailleurs vu en concert en Novembre dernier. (Pas Christophe Maé hein ... Christophe Les mots bleus, Aline, La Dolce Vita ...).

9- Je regrette parfois d'avoir abandonné la fac en maîtrise ...

10- J'aime mon blog, malgré le peu de lecteurs.

11- Il y a quelques années, je disais à tout le monde que je me marierai avec A. un jour, personne ne me croyait mais je l'ai fait! 

Les 11 questions:

1- Ton pseudo, d'où vient-il?
Lucie Chipounette vient de My Chipounette ... de mon blog !  Ce nom lui-même vient de ma belle-mère.

2- Ton dernier craquage (de shopping)?
Des produits chez  Yves Rocher (démaquillant, nettoyant).

3- Un truc que tu adores manger mais qui est complètement inavouable (genre maroilles trempé dans le café)?
Désolé, je ne mange que des choses normales! Et oui !

4- Culotte en coton à motifs ou culottes sexy en dentelle?
Les 2 ! Choisis en fonction des jours!

5- Ton doudou quand tu étais petite, c'était quoi?
Une couverture de berceau dont je frottais les bords avec les doigts. Je l'ai jetée il n'y a pas longtemps ...

6- Coca ou Pepsi?
Coca (avec plein de sucres) !

7- Ton livre préféré?
Les aimants de Jean-Marc Parisis ; L'enfant bleu de Henry Bauchau ; L'hiver du monde de Ken Follett (et plein d'autres).

8- Les pays que tu rêves de visiter?
La Russie et la Norvège !

9- Un truc que tu voudrais faire un jour mais que tu n'as jamais eu le temps/courage de faire pour le moment?
Arrêter de fumer ! J'avais écrit un billet dans lequel je disais que j'arrêtais et puis, je n'ai pas réussi ... :(

10- Le dernier truc que tu as regardé à la télévision (sans mentir)?
Recherche appartement ou maison ! ça colle bien avec ce qu'on vit en ce moment ! :)

11- Tu as mangé quoi hier soir?
Des pâtes ! Avec une mousse d'aubergines que j'avais reçu lors du swap de Novembre et ça déchiiiire!

11 nouvelles questions:

1- Quand tu étais petit(e), tu rêvais d'être ...
2- Si tu étais une célébrité, tu serais ...
3- Si tu pouvais, que changerais-tu chez toi?
4- Tu pars sur une île déserte, que prends-tu?
5- Quel est le plus beau cadeau qu'on t'ai fait?
6- Tu suçais ton pouce ou tu avais une tétine?
7- Ta recette préférée est ...
8- As-tu fait quelque chose que tu regrettes maintenant?
9- Quel est ton rêve le plus cher?
10- Ta matière préférée à l'école?
11- La dernière phrase que tu viens de dire, là tout de suite (à ton mari/femme, tes enfants, etc...)?

mardi 13 mai 2014

Rebecca

Il y a quelques temps, j'avais vu ce challenge et j'avais hésité à y participer. Cela fait déjà un an qu'il a commencé et puis suite au deuxième bilan j'ai décidé de m'y inscrire. C'est un challenge illimité dans le temps dans lequel il faut lire pas moins de 100 livres : les 100 livres à lire au moins une fois. Parmi les livres de la liste, il y en a certains que j'ai déjà lu (mais que je devrais relire car mes souvenirs sont un peu flous sur certains). 

Le premier que j'ai décidé de lire et que je vais présenter ici est *Rebecca* de Daphné Du Maurier. J'ai le souvenir de l'avoir vu adapté à la télévision il y a quelques années. Aussi, j'avais hâte de le lire. 



Quatrième de couverture : 


Des les premières heures à Manderley, somptueuse demeure de l'ouest de l'Angleterre, le souvenir de celle qu'elle a remplacé s'impose à la jeune femme que vient d'épouser Maxim De Winter. Rebecca, morte noyée, continue d'exercer sur tous une influence à la limite du morbide. La nouvelle Mme De Winter, timide, effacée, inexpérimentée, se débat de son mieux contre l'angoisse qui l'envahit, mais la lutte contre le fantôme de Rebecca est par trop inégale.
Daphné Du Maurier, dans Rebecca, qui est sans doute le roman le plus caractéristique de son talent, fascine le lecteur et l'entraîne à la découverte d'inquiétantes réalités sans quitter le domaine familier de la vie quotidienne.

La jeune femme rencontre Maxim De Winter à Monte-Carlo alors qu'elle est demoiselle de compagnie. Après plusieurs jours passés à se promener et à discuter, Max lui demande de l'épouser et l'emmène dans son domaine: Manderley. La jeune femme, aucunement habituée à ce milieu de vie, a quelques difficultés à s'adapter. De plus, méconnaissant la tragédie que son époux a subi, elle ne comprend pas l'étrangeté des situations qui s'imposent à elle. Les jours passant et au fur et à mesure de petits évènements, elle va finalement prendre confiance et découvrir une vérité qu'elle ne s'était jamais imaginée. Son mariage y survivra-t-il?

D'abord, j'ai beaucoup aimé ce roman. Un registre soutenu, des mots bien choisis, des descriptions souvent poétiques, j'aurai bien été visiter Manderley ! J'ai aussi beaucoup aimé l'évolution du personnage. Très sincèrement, au début, elle m'agaçait cette jeune fille timide et maladroite. Je la trouvais vraiment "nunuche", j'avais parfois envie de la secouer ! Ensuite, j'ai éprouvé de la compassion pour elle : elle ne vivait pas des moments faciles et je trouvais franchement injuste ce qu'on lui faisait subir. Alors oui, elle était peut-être nunuche mais ce n'était pas une raison pour lui imposer cette souffrance. Et puis au fil du temps, elle mûrit, elle prend confiance en elle et finalement, on est presque fier d'elle !
Quant à son mari, je me suis souvent demandé s'il était amoureux d'elle et pourquoi il l'avait épousé. Son caractère lunatique, sa capacité à passer de l'affection à une froideur exagérée me rendait sceptique. Aimait-il toujours Rebecca? Parce que c'est quand même le titre du livre ... Rebecca. Rebecca est partout : dans le manteau du vestiaire, dans le courrier du petit salon, dans les menus du déjeuner, dans la maisonnette de la crique, sur la terrasse, sous le marronnier et dans les souvenirs de tous ! Comment se démarquer quand on est la deuxième femme (surtout quand on est timide et qu'on s'habille mal)? Comment imposer sa volonté face aux domestiques? Comment gagner l'amour de son mari et des amis? Comment vivre dans l'ombre de la première femme?

Un roman agréable à lire que je vous conseille fortement !



dimanche 11 mai 2014

7 jours et des merveilles #19

Souvenez - vous, Samedi dernier, nous étions arrivés chez Papy et Mamie à Belle-île...

Cette semaine, ce sont des photos de plage principalement donc !

Dimanche, il faisait beau, on est donc retournés à la plage, cette fois à Port-Maria avec Tata et Tonton Fly. Autant vous dire que traîner Tonton à la plage est un exploit ! (Il a pris un coup de soleil ceci dit en passant!). A. n'ayant pas de maillot de bain, elle a fini les fesses à l'air pour pouvoir aller un peu dans l'eau...

Le soir, Papa est parti pour sa semaine de boulot. Tonton aussi et Tata est repartie à Jersey ...



Lundi, on est allées faire un peu les boutiques car le temps n'était pas top. Mamie a gâté sa petite fille : une princesse Cendrillon, des livres et un beau ballon! Et puis on est quand même allées faire un tour à Port-Andro avant de rentrer, entre mère et fille. 

la maison des oiseaux dans le jardin de Mamie



Mardi, Grand'Papy et Grand'Mamie sont arrivées. On a fait une balade aux grands sables avec le vent ! A. a ramassé plein de coquillages qu'elle donnait systématiquement à Grand'Papy, le pauvre, il ne pouvait plus tous les porter ! 



Mercredi, on a fait une balade à Herlin. A. a patouillé malgré qu'elle n'était pas habillée pour ! Et Papa est revenu!


Jeudi, un temps pourri ! Et l'heure du départ a sonné ! Direction Palais pour prendre le bateau...Au revoir les Papys et les Mamies ! 


Vendredi et Samedi, un temps pourri, des journées à la maison, pas de photos ... On a reçu deux autres livres pour le jeu des livres. Merci à Dorléan et Mila ! 

Cette semaine, j'ai aussi participé au jeu d'Eliabar et les filles. Je n'ai participé que sur 3 jours avec les couleurs Rouge, Bleu, et Blanc ...

Ma semaine en Instagram pour Manue parle

La scène des souvenirs

Suffolk, 2011. La célèbre actrice Laurel Nicolson se rend au chevet de sa mère mourante. Alors qu'elles parcourent ensemble un album de...