Accéder au contenu principal

Apprendre à marcher aux enfants

"Quelques mois seulement après la naissance de mon aînée, l'image fantomatique - et désagréable - de mon futur gendre m'est apparue mentalement. J'ai aussitôt imaginé l'histoire d'un homme qui peine à trouver le sommeil quand, pour la première fois, sa fille passe la nuit à la maison dans le même lit que son amoureux. 
Dix - sept ans plus tard, quand ma fille atteignait l'âge de mon héroïne, j'ai mis le point final à Apprendre à marcher aux enfants. J'ai alors réalisé que la rédaction de ce livre m'avait accompagné tout au long de ces années à la fois pleines et furtives qui m'avaient vu traverser les affres et les joies de la paternité.
Carnet de bord déguisé d'un papa? Journal intime caché derrière la fiction? ... Ce livre est plein de pères qui sont tous un peu moi."

Avec Apprendre à marcher aux enfants, un recueil de quinze fictions à la fois sensibles et lucides, pleines d'humour et d'invention, Mikaël Ollivier nous livre quinze portraits de pères, quinze figures d'hommes d'aujourd'hui. 


J'étais impatiente de découvrir ce livre après avoir lu le résumé. Je lis de plus en plus de nouvelles et le thème de la paternité a piqué ma curiosité. Pour cause, moi, avec mon point de vue féminin, mes sentiments féminins, ma relation en tant que maman avec mes filles, moi, femme, j'avais envie enfin de découvrir le point de vue d'un homme. En l'occurrence, dans ce recueil, il s'agit de quinze hommes.

Quinze hommes donc, avec quinze histoires différentes, de la naissance du premier enfant au départ du domicile familial. Des sentiments forts d'amour des pères pour leurs enfants, pas toujours ou peu exprimés... L'amour est dit parfois dit autrement, à travers des situations, des moments partagés. De la joie de la naissance à la douleur des papas divorcés, beaucoup de cas de figures sont évoqués parmi ces nouvelles. Le couple conjugal est souvent mis en avant également : changement du regard de l'homme envers sa femme, ambivalence des sentiments, choix raisonnés...

Une agréable lecture même si pour une femme, ce livre peut mettre mal à l'aise parfois ou être culpabilisant. En tous cas, j'en ai apprécié l'humour et le vécu qu'y s'en dégage. Même si ce sont des fictions, ces histoires sont pleines de lucidité, de vérités qu'on préférerait se cacher. Tous parents, tous différents ? Oui ... mais non, pas tant que ça. On a tellement de choses en commun, tous, et ce livre nous ramène à la réalité des choses, que ce soit drôle ou moins drôle.
Je ne les ai pas toutes aimées, j'ai mes préférées, ce qui est normal, mais on ne s'ennuie pas et je vous recommande ce recueil de nouvelles sans hésiter.

Merci à Babelio et aux Editions Le Passage pour cette chouette découverte.

Ma note : 4/5

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Harry Potter à l'école des sorciers

Quatrième de couverture : Le jour de ses onze ans, Harry Potter, un orphelin élevé par un oncle et une tante qui le détestent, voit son existence bouleversée. Un géant vient le chercher pour l'emmener à Poudlard, la célèbre école de sorcellerie où une place l'attend depuis toujours. Voler sur des balais, jeter des sorts, combattre les Trolls : Harry Potter se révèle un sorcier vraiment doué. Mais quel mystère entoure sa naissance et qui est l'effroyable V..., le mage dont personne n'ose prononcer le nom?

Bon bon...qui ne connaît pas Harry Potter? Je pense que très peu de personnes n'ont pas vu le film. En général, je ne lis pas les livres qui correspondent aux films que j'ai vu (mais je peux faire le contraire) mais celui - ci est particulier car il fait partie d'un challenge...
Comme cela fait très longtemps que j'ai vu l'adaptation cinématographique, ça ne m'a absolument pas dérangée de lire ce roman. Je me rappelais de l'histoire en "…

Deux petits pas sur le sable mouillé

Tout commence sur une plage, quand Anne - Dauphine remarque que sa fille marche d'un pas hésitant. Après une série d'examens, les médecins découvrent que Thaïs est atteinte d'une maladie génétique orpheline. Elle vient de fêter ses deux ans et il ne lui reste que quelques mois à vivre. L'auteur lui fait alors une promesse : "Tu vas avoir une belle vie. Pas une vie comme les autres, mais une vie dont tu pourras être fière. Et où tu ne manqueras jamais d'amour". 
Ce livre raconte l'histoire de cette promesse et la beauté de cet amour. Tout ce qu'un couple, une famille, des amis, une nounou sont capables de mobiliser et de donner.
Il faut ajouter de la vie aux jours, lorsqu'on ne peut pas ajouter de jours à la vie.




L'auteur a deux enfants : Gaspard, à peine cinq ans et Thaïs, deux ans. Elle attend son troisième enfant. Quand elle a pris rendez - vous avec des médecins car sa fille a le pied qui tourne quand elle marche, elle ne s'attenda…

L'enfant du lac

1933. Comment Theo Edevane, adorable poupon de onze mois, a - t - il pu disparaître durant la nuit de la Saint - Jean? Les enquêteurs remuent ciel et terre, mais l'enfant demeure introuvable. Pour les parents comme pour les filles Edevane, la vie ne sera plus jamais la même après ce drame. La maison du lac, la propriété tant aimée, est fermée et laissée à l'abandon. Soixante - dix ans plus tard, Sadie Sparrow, jeune inspectrice londonienne en vacances dans les Cornouailles, curieuse et momentanément désoeuvrée, s'intéresse à cette mystérieuse disparition. Elle reprend l'enquête, au grand dam de l'une des soeurs aînées de Theo, Alice, devenue écrivain à succès.


C'est le deuxième roman de Kate Morton que je lis et je me suis régalée. Sadie, jeune inspectrice, prend quelques jours de vacances forcées chez son grand - père en Cornouailles. Lors de son jogging quotidien, elle découvre une demeure ancienne et abandonnée, regorgeant de secrets. Là, en 1933, un petit …