dimanche 15 janvier 2017

La fille du train

Entre la banlieue où elle habite et Londres, Rachel prend le train deux fois par jour : le 8 h 04 le matin, le 17 h 56 le soir. Chaque jour elle est assise à la même place et chaque jour elle observe, lors d'un arrêt, une jolie maison en contrebas de la voie ferrée. Cette maison, elle la connaît par coeur, elle a même donné un nom à ses occupants, qu'elle voit derrière la vitre. Pour elle, ils sont Jason et Jess. Un couple qu'elle imagine parfait. Heureux, comme Rachel et son mari ont pu l'être par le passé, avant qu'il la trompe, avant qu'il la quitte. Rien d'exceptionnel, non, juste un couple qui s'aime. Jusqu'à ce matin où Rachel voit Jess dans son jardin avec un autre homme que Jason. Que se passe - t - il? Jess tromperait - elle son mari? Rachel, bouleversée de voir ainsi son couple modèle risquer de se désintégrer comme le sien, décide d'en savoir plus sur Jess et Jason. Quelques jours plus tard, c'est avec stupeur qu'elle découvre la photo de Jess à la une des journaux. La jeune femme, de son vrai nom Megan Hipwell, a mystérieux disparu...



Qu'est - ce que j'en ai entendu parlé de ce livre! Et que du bien. Difficile dans ces cas - là, on en attend beaucoup...

J'ai donc pris le train avec Rachel tous les matins, une jeune femme dont la vie a radicalement changé depuis son divorce d'avec Tom. Elle est un peu pommée, elle vit en colocation avec une ancienne camarade de fac qui a eu, on peut le dire, un peu pitié d'elle. Alcoolique, grosse et sans emploi, elle préfère imaginer la vie de rêve des gens qui habitent la maison qui longe la voie ferrée. Jason et Jess sont fous amoureux, ont une superbe carrière et une vie de rêve. Pas comme Rachel, qui continue de harceler son ex - mari et sa nouvelle femme dès qu'elle est bourrée. Evidemment, le lendemain, elle ne se souvient de rien et s'excuse... Rachel n'a rien dans sa vie, on peut le dire, elle a une vie de merde. Alors quand elle voit dans le journal que Jess, ou plutôt Megan, la fille qu'elle voyait tous les jours depuis le train, a disparu, elle s'est trouvée une raison de se lever le matin : comprendre ce qui s'est passé. Parce que bizarrement, le soir de sa disparition, Rachel était là...mais elle ne se souvient de rien, elle était bourrée!

Je n'ai pas vraiment ressenti le côté "thriller" de ce roman. Je l'ai plutôt lu comme un roman contemporain classique (entendez "normal") avec les émotions et états d'âme d'une femme, enfin trois femmes puisque nous avons aussi les points de vue de Megan avant qu'elle disparaisse et d'Anna, la nouvelle femme de Tom. En revanche, le côté "psychologique" est bien présent. J'associerai donc plutôt les mots "suspense" et "psychologique" plutôt que thriller. Il n'y a pas de corps, donc pas de crime apparent...Les suspects sont plutôt sympathiques plutôt que psychopathes. Les policiers sont assez effacés dans l'histoire et un brin antipathiques.

Un roman très bien écrit qui se boit comme du petit vin (je n'aime pas lait). Aucune raison de le lâcher mis à part la nuit qui arrive trop vite. Pourquoi pas regarder ensuite son adaptation cinématographique?

Lu dans le cadre du Défi Lecture 2017, Catégorie 39 : Un thriller psychologique

et du Challenge Thriller et Polar chez Sharon






3 commentaires:

  1. j'attends justement de le lire pour pouvoir regarder l'adaptation ciné ! j'en ai aussi énormément entendu parler, j'ai hâte de le lire (pour ça je dois finir Une vie entre deux océans !!!)
    Merci pour ton avis :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'aimerai bien voir le film aussi, faut que je trouve le temps!

      Supprimer
  2. Je l'ai lu il y a un peu plus d'un an et j'ai été plutôt déçue car j'avais rapidement deviné le pourquoi du comment... mais je pense laisser une chance au film.

    RépondreSupprimer

La scène des souvenirs

Suffolk, 2011. La célèbre actrice Laurel Nicolson se rend au chevet de sa mère mourante. Alors qu'elles parcourent ensemble un album de...