dimanche 4 septembre 2016

Inhumaine

Le Dr Kay Scarpetta, experte en médecine légale, enquête sur un décès très suspect à Cambridge, Massachusetts, quand un message mystérieux apparaît sur son téléphone. Une vidéo s'affiche, impossible à interrompre, montrant sa nièce Lucy vingt ans plus tôt à l'académie du FBI. Ce qu'elle y découvre, Scarpetta n'osera le partager ni avec son mari Benton Wesley, agent du FBI, ni avec le détective Pete Marino, ni même avec Lucy. Elle craint que cette vidéo ne signale la réapparition de sa plus vieille ennemie, qu'elle pensait disparue depuis longtemps. Tout aussi troublant, le FBI lui - même s'acharne contre Lucy pour la confondre dans une affaire qui pourrait l'envoyer en prison jusqu'à la fin de ses jours. Ces évènements seraient - ils liés? Pour protéger tous ceux qu'elle aime, Scarpetta doit affronter une meurtrière machiavélique aux actions inhumaines. 


J'ai lu ce livre il y a un moment déjà et ce n'est maintenant que je tente de le chroniquer...Pour une fois, je ne vais pas écrire mon propre résumé. D'une part parce que ma lecture est un peu lointaine. D'autre part parce que je n'en ai même pas envie. 
Comme on peut aisément le deviner, ce n'est pas une grande réussite pour moi. Je n'étais pas du tout dedans. Pourtant, le fait que le personnage principal soit un médecin légiste me semblait intéressant. 
Est - ce parce que c'est un roman qui fait partie de toute une série et que je n'ai pas lu les autres? Est - ce parce qu'il y avait une partie trop technologique et scientifique pour moi (Data Fiction) et que je n'ai sans doute pas tout compris? 
Néanmoins, je ne me suis pas ennuyée durant ma lecture entière, certains passages m'ont plu tout de même mais pas assez pour me faire oublier ce que je n'aimais pas. 
Ce que je retiendrai, c'est l'atmosphère que Patricia Cornwell réussit à transmettre : l'angoisse. De par le personnage de Carrie qui fait froid dans le dos ainsi que dans la maison de la victime dans laquelle je n'avais pas envie rentrer (elle a réussit à me foutre les boules). 

Je suis donc allée voir d'autres critiques et les avis sont très partagés. Sans doute les meilleures notes sont - elles attribuées aux "passionnés" des enquêtes de Scarpetta. 
Vais - je récidiver avec une autre enquête de cette série...ou pas? 

Lu dans le cadre du challenge Thriller et Polar



et du challenge 1 pavé par mois (495 pages)


Catégorie 9 du Défi Lecture 2016 : Un livre dont le personnage porte le même prénom que nous 

1 commentaire:

  1. Je crois avoir lu juste un livre de cet auteur ... mais je n'en ai plus trop de souvenirs. Il y a parfois des lectures moins marquantes que d'autres, ça fait partie du jeu !

    RépondreSupprimer

Le cri

Hôpital psychiatrique de Gaustad, Oslo. A l'aube d'une nuit glaciale, le corps d'un patient est retrouvé étranglé dans sa cellu...