Accéder au contenu principal

Les derniers jours de Rabbit Hayes

Quand Mia, surnommée affectueusement Rabbit, entre en maison de repos, elle n'a plus que neuf jours à vivre. Tous ses proches sont présents à ses côtés pour la soutenir. Jack et Molly, ses parents, incapables de dire adieu à leur enfant, Davey et Grace, son frère et sa soeur, qui la considèrent toujours comme la petite dernière de la famille, Juliet, sa fille de douze ans qu'elle élève seule, et enfin Marjorie, sa meilleure amie et confidente. Au fur et à mesure que les jours passent et que l'espoir de la sauver s'amenuise, sa famille et ses amis sont amenés à s'interroger sur leur vie et la manière dont ils vont continuer sans celle qui leur apporte tant.
Car, si Rabbit a elle - même perdu la bataille, celle - ci ne fait que commencer pour son entourage.


Le sujet de la maladie et notamment du cancer est assez particulier et très sensible, en tous cas pour moi. Je ne suis pas très à l'aise avec ce sujet. J'ai choisi ce livre pour la beauté de sa couverture et pour le lieu de l'histoire : Dublin. 

Ce roman raconte les derniers jours de Rabbit, comme l'indique très justement le titre. Ses proches sont à ses côtés pour la soutenir dans cette épreuve. Mais l'épreuve est finalement plus difficile pour eux, surtout pour Juliet qui va perdre sa maman à seulement douze ans. La question qui est sur toutes les lèvres est alors la suivante : que va devenir Juliet? Qui de son oncle, de sa tante ou de ses grands - parents va la prendre? 

Je passerai très vite sur les personnages : les parents de Rabbit, simples et aimants, très proches de leurs enfants et la mère très croyante. Grace la soeur de Rabbit, heureuse en couple et avec ses quatre garçons. Davey, le frère célibataire qui vit à l'autre bout du monde, distant mais aimant. Juliet, la fille, proche de sa maman, qui a joué un rôle de "grande" pour s'occuper de sa maman malade. 
Ils sont tous sympas, rien à dire là - dessus ... mais plats, tellement plats ... 
Les derniers jours d'une personne en soins palliatifs, ce doit être chargé d'émotion j'imagine. D'ailleurs, tous les personnages de ce roman passent par un tas d'émotion. Mais pas moi. 

Rabbit a recours à beaucoup de médicaments pour soulager ses nombreuses douleurs. Elle dort beaucoup. Et lorsqu'elle dort, elle LE voit. Johnny. 
Rabbit plonge dans ses souvenirs d'adolescente, lorsqu'elle écoutait sans bruit Davey et son groupe de musique jouer dans le garage. Johnny était le leader du groupe. Il était son ami. Elle l'aimait. 
Ces passages là étaient de loin mes préférés. L'émotion est venue ICI, dans l'histoire émouvante de Rabbit et de Johnny. 

J'ai indiqué précédemment avoir choisi ce roman pour son lieu, l'Irlande et en particulier Dublin. Finalement, l'histoire aurait pu se dérouler n'importe où. Je ne me suis pas vue plus en Irlande qu'ailleurs. Mis à part que sa mère et que Johnny sont des personnages très croyants, ce qui est pour moi la seule spécificité que j'ai remarqué. Je ne m'attendais pas non plus à un cours d'histoire mais bon, ça aussi, c'était plat. 

Dommage, je pense que ce roman mérite mieux mais c'est comme ça. La lecture est simple, on avance vite. Mais il manque quelque chose. Petite précision tout de même : j'ai presque pleuré à la fin. 

Lu dans le cadre du Défi Lecture 2017, Catégorie 19 : Un livre qui se déroule dans une capitale. 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Harry Potter à l'école des sorciers

Quatrième de couverture : Le jour de ses onze ans, Harry Potter, un orphelin élevé par un oncle et une tante qui le détestent, voit son existence bouleversée. Un géant vient le chercher pour l'emmener à Poudlard, la célèbre école de sorcellerie où une place l'attend depuis toujours. Voler sur des balais, jeter des sorts, combattre les Trolls : Harry Potter se révèle un sorcier vraiment doué. Mais quel mystère entoure sa naissance et qui est l'effroyable V..., le mage dont personne n'ose prononcer le nom?

Bon bon...qui ne connaît pas Harry Potter? Je pense que très peu de personnes n'ont pas vu le film. En général, je ne lis pas les livres qui correspondent aux films que j'ai vu (mais je peux faire le contraire) mais celui - ci est particulier car il fait partie d'un challenge...
Comme cela fait très longtemps que j'ai vu l'adaptation cinématographique, ça ne m'a absolument pas dérangée de lire ce roman. Je me rappelais de l'histoire en "…

Deux petits pas sur le sable mouillé

Tout commence sur une plage, quand Anne - Dauphine remarque que sa fille marche d'un pas hésitant. Après une série d'examens, les médecins découvrent que Thaïs est atteinte d'une maladie génétique orpheline. Elle vient de fêter ses deux ans et il ne lui reste que quelques mois à vivre. L'auteur lui fait alors une promesse : "Tu vas avoir une belle vie. Pas une vie comme les autres, mais une vie dont tu pourras être fière. Et où tu ne manqueras jamais d'amour". 
Ce livre raconte l'histoire de cette promesse et la beauté de cet amour. Tout ce qu'un couple, une famille, des amis, une nounou sont capables de mobiliser et de donner.
Il faut ajouter de la vie aux jours, lorsqu'on ne peut pas ajouter de jours à la vie.




L'auteur a deux enfants : Gaspard, à peine cinq ans et Thaïs, deux ans. Elle attend son troisième enfant. Quand elle a pris rendez - vous avec des médecins car sa fille a le pied qui tourne quand elle marche, elle ne s'attenda…

L'enfant du lac

1933. Comment Theo Edevane, adorable poupon de onze mois, a - t - il pu disparaître durant la nuit de la Saint - Jean? Les enquêteurs remuent ciel et terre, mais l'enfant demeure introuvable. Pour les parents comme pour les filles Edevane, la vie ne sera plus jamais la même après ce drame. La maison du lac, la propriété tant aimée, est fermée et laissée à l'abandon. Soixante - dix ans plus tard, Sadie Sparrow, jeune inspectrice londonienne en vacances dans les Cornouailles, curieuse et momentanément désoeuvrée, s'intéresse à cette mystérieuse disparition. Elle reprend l'enquête, au grand dam de l'une des soeurs aînées de Theo, Alice, devenue écrivain à succès.


C'est le deuxième roman de Kate Morton que je lis et je me suis régalée. Sadie, jeune inspectrice, prend quelques jours de vacances forcées chez son grand - père en Cornouailles. Lors de son jogging quotidien, elle découvre une demeure ancienne et abandonnée, regorgeant de secrets. Là, en 1933, un petit …