mercredi 22 février 2017

La Reine de la Baltique

Un corps retrouvé sur une plage de l'île de Sandhamm, au large de Stockholm...Suicide ou noyade?
L'inspecteur Thomas Andreasson, un habitué de ce petit bout de terre jusqu'alors paradisiaque, est chargé de l'enquête. Nora Linde, une amie d'enfance devenue avocate, lui propose son aide. Mais l'été vire au cauchemar quand une femme est assassinée dans sa chambre d'hôtel.
Et si, désormais, plus personne n'était à l'abri?




"La nouvelle Camilla Läckberg", voici ce que j'ai vu avant de commencer cette lecture. Quelle pression pour ce petit roman policier du Nord. Alors, info ou intox? 

Carte d'identité :
Personnages principaux : Thomas, le flic, Nora, l'amie d'enfance, conseillère juridique.
Enquête : Un corps relâché par la mer, et un autre corps dans une chambre d'hôtel. Deux personnes de la même famille. Certainement pas une coïncidence. 
Lieu : une île suédoise. 
Coupable : ah ah...

Les personnages principaux sont chouettes. Un flic assez jeune et élégant, sympa et célibataire ! Un beau potentiel en somme et on sait alors que c'est bien une femme qui a écrit ce roman. En tous cas, cela change des vieux flics gros et transpirants qui ont du mal à courir derrière leurs suspects (mais qui y arrivent tout de même parce qu'ils sont trop forts et qu'il faut bien qu'ils arrêtent le coupable). Sur ce point, un gros point commun avec cette chère Camilla. Sauf que Thomas revient de loin et traîne derrière lui de belles casseroles, ce qui le rend d'autant plus sympathique...Nora, l'amie d'enfance va prendre un sacré pouvoir dans l'enquête, là encore, gros point commun avec le personnage d'Erica de Camilla Läckberg, qui n'est pas enquêtrice non plus à la base. Nora a une vie privée compliquée en ce moment et le fait de se changer les idées tombe à pic!

L'enquête en elle - même ne m'a pas plu. Les victimes m'ont laissées indifférentes ainsi que leur histoire. Je n'y est pas trouvé beaucoup d'intérêt. Je vais peut - être être dure et paraître vraiment froide et complètement inhumaine mais je m'en fichais complètement de savoir pourquoi ils étaient morts, d'où mon manque d'intérêt j'imagine. 

Le lieu par - contre était vraiment particulier et plaisant. Les descriptions de l'auteure nous emmènent vraiment sur cette île lointaine. On imagine bien le décor et l'ambiance d'une île est parfaitement transmise. L'isolement, la solitude mais aussi la proximité des gens, leur attachement à leur île. 

Le coupable quant à lui est beaucoup trop évident. Je n'ai pas l'habitude de faire ce genre de reproches car je ne cherche pas à décrypter les indices, préférant me laisser porter par le suspense. Selon moi donc, ce roman manque cruellement de suspense même si toutes les étapes d'un roman policier sont suivies. 

Enfin, pour répondre à ma question initiale, je dirai : intox. Non, ce n'est pas la nouvelle Camilla Läckberg même si elle semble vouloir s'en approcher indéniablement. 

Lu dans le cadre du Défi Lecture 2017, Catégorie 14 : Le premier livre d'un auteur

Et du challenge Polar et Thriller chez Sharon



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Arrêtez-moi

Que feriez-vous si vous connaissiez le jour et l'heure exacts de votre mort? Pour Charlie Grant, ce sera le 21 janvier à 8 heures préci...