Accéder au contenu principal

Rever

Si ce n'étaient ses cicatrices et les photos étranges qui tapissent les murs de son bureau, on pourrait dire d'Abigaël qu'elle est une femme comme les autres.
Su ce n'étaient ces moments où elle chute au pays des rêves, on pourrait jurer qu'Abigaël dit vrai.
Abigaël a beau être cette psychologue qu'on s'arrache sur les affaires criminelles difficiles, sa maladie survient toujours comme une invitée non désirée. Une narcolepsie sévère qui la coupe du monde plusieurs fois par jour et l'emmène dans une dimension où le rêve empiète sur la réalité. Pour les distinguer l'un de l'autre, elle n'a pas trouvé mieux que la douleur.
Comment Abigaël est - elle sortie indemne de l'accident qui lui a ravi son père et sa fille? Par quel miracle a - t - on pu la retrouver à côté de la voiture, véritable confetti de tôle, le visage à peine touché par quelques bris de verre? Quel secret cachait son père qui tenait tant, ce matin de décembre, à s'exiler pour deux jours en famille? Elle qui suait sang et eau sur une affaire de disparitions depuis quelques mois va devoir mener l'enquête la plus cruciale de sa vie. Dans cette enquête, il y a une proie et un prédateur : elle - même. 


Après quelques petites déceptions, j'avais néanmoins hâte de retrouver Thilliez. Ce coup - ci fut une réussite. 
Abigaël est psychologue, elle aide la police dans les affaires criminelles. Sa particularité? Aller faire une petite sieste en pleine réunion. Abigaël souffre de narcolepsie. Alors qu'ils travaillent depuis plusieurs mois sur des enlèvements d'enfant, Abigaël a un accident de voiture. Elle en sort indemne, mais pas son père ni sa fille. Impossible pour elle de revenir au travail. Et pourtant... elle continue de faire des rêves, des rêves dans lesquels elle puise des indices, des rêves qui l'emmènent sur les traces du suspect. Mais le principal problème d'Abigaël, c'est qu'elle ne sait pas toujours où se situent le rêve et la réalité. Alors, pour savoir si ce qu'elle vit est réel, elle se mutile. Seule la douleur physique est capable de lui dire si elle rêve ou non. Quant à la douleur morale, la perte de sa famille, elle est constante. Parallèlement à l'enquête policière, elle doit savoir ce qui s'est passé le soir de l'accident car il y a quelque chose qui n'est pas normal.

Oui, on pourrait croire que cette femme est complètement cinglée. D'ailleurs, plus on lit, plus on avance dans ce roman et plus on croit devenir cinglés aussi. Abigaël ne distingue parfois plus le rêve de la réalité et nous non plus. Elle part dans tous les sens et nous avec. Personne ne la croit, son entourage commence à se poser des questions et nous on doute. On la suspecte même à certains moments d'être la coupable. Mais le plus souvent c'est un sentiment de compassion qui nous gagne. Prisonnière d'elle - même, elle n'a aucun repos, aucun échappatoire, elle soit subir, jour après jour, des rêves (ou pas), des crises de cataplexie, le regard des autres, le regard sur elle - même...
L'enquête? Ben oui, il y a quand même une enquête. Plusieurs enfants ont disparu, à différents endroits en France. Difficile de faire le lien entre eux. Le kidnappeur n'a laissé aucun indice...jusqu'à ce qu'il relâche un des enfants, qui ne parle pas (traumatisé) mais qui hurle dès qu'il voit Abigaël! Les enquêteurs sont dans l'impasse...et nous aussi. Mais nous sommes tellement focalisés sur Abigaël et sa "folie"... qui nous emmène sur les traces de son père. Car c'est bien la deuxième énigme : pourquoi son père avait voulu l'emmener du jour au lendemain en week -end? Quels secrets cachait - il? 
Ce roman ne va pas dans l'ordre chronologique, les chapitres alternent entre deux années, 2014 et 2015. Je ne me suis pas franchement posée plus de questions que ça pendant ma lecture, j'ai lu comme ça venait, et par rapport à d'autres romans où un changement d'époque est flagrant, je ne m'en suis ici pas préoccupée du tout. De même, l'auteur nous évoque en début de livre qu'il manque un chapitre...je pense que je ne m'en souvenait pas quand j'y suis arrivée (au fameux chapitre). Je ne dévoilerai bien sûr pas pourquoi il manque un chapitre, il faut aller jusqu'au bout du livre pour le savoir!

Avec ce roman, j'ai renoué avec Thilliez! Disons que je retrouve le Thilliez que j'avais aimé. Rêver est excellent! 


Lu dans le cadre du challenge 1 pavé par mois (596 pages)


du challenge  Thriller et Polar


et du Défi Lecture 2016 , Catégorie 49 : Un livre dont l'auteur fait partie de la ligue de l'imaginaire. 



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Harry Potter à l'école des sorciers

Quatrième de couverture : Le jour de ses onze ans, Harry Potter, un orphelin élevé par un oncle et une tante qui le détestent, voit son existence bouleversée. Un géant vient le chercher pour l'emmener à Poudlard, la célèbre école de sorcellerie où une place l'attend depuis toujours. Voler sur des balais, jeter des sorts, combattre les Trolls : Harry Potter se révèle un sorcier vraiment doué. Mais quel mystère entoure sa naissance et qui est l'effroyable V..., le mage dont personne n'ose prononcer le nom?

Bon bon...qui ne connaît pas Harry Potter? Je pense que très peu de personnes n'ont pas vu le film. En général, je ne lis pas les livres qui correspondent aux films que j'ai vu (mais je peux faire le contraire) mais celui - ci est particulier car il fait partie d'un challenge...
Comme cela fait très longtemps que j'ai vu l'adaptation cinématographique, ça ne m'a absolument pas dérangée de lire ce roman. Je me rappelais de l'histoire en "…

Deux petits pas sur le sable mouillé

Tout commence sur une plage, quand Anne - Dauphine remarque que sa fille marche d'un pas hésitant. Après une série d'examens, les médecins découvrent que Thaïs est atteinte d'une maladie génétique orpheline. Elle vient de fêter ses deux ans et il ne lui reste que quelques mois à vivre. L'auteur lui fait alors une promesse : "Tu vas avoir une belle vie. Pas une vie comme les autres, mais une vie dont tu pourras être fière. Et où tu ne manqueras jamais d'amour". 
Ce livre raconte l'histoire de cette promesse et la beauté de cet amour. Tout ce qu'un couple, une famille, des amis, une nounou sont capables de mobiliser et de donner.
Il faut ajouter de la vie aux jours, lorsqu'on ne peut pas ajouter de jours à la vie.




L'auteur a deux enfants : Gaspard, à peine cinq ans et Thaïs, deux ans. Elle attend son troisième enfant. Quand elle a pris rendez - vous avec des médecins car sa fille a le pied qui tourne quand elle marche, elle ne s'attenda…

L'enfant du lac

1933. Comment Theo Edevane, adorable poupon de onze mois, a - t - il pu disparaître durant la nuit de la Saint - Jean? Les enquêteurs remuent ciel et terre, mais l'enfant demeure introuvable. Pour les parents comme pour les filles Edevane, la vie ne sera plus jamais la même après ce drame. La maison du lac, la propriété tant aimée, est fermée et laissée à l'abandon. Soixante - dix ans plus tard, Sadie Sparrow, jeune inspectrice londonienne en vacances dans les Cornouailles, curieuse et momentanément désoeuvrée, s'intéresse à cette mystérieuse disparition. Elle reprend l'enquête, au grand dam de l'une des soeurs aînées de Theo, Alice, devenue écrivain à succès.


C'est le deuxième roman de Kate Morton que je lis et je me suis régalée. Sadie, jeune inspectrice, prend quelques jours de vacances forcées chez son grand - père en Cornouailles. Lors de son jogging quotidien, elle découvre une demeure ancienne et abandonnée, regorgeant de secrets. Là, en 1933, un petit …