vendredi 10 juin 2016

Ennemie intime

A Münster où elle vient d'emménager avec son mari et Leo, leur petit garçon de trois ans, Katrin se sent un peu seule. Jusqu'au jour où, à la sortie de l'école, elle sympathise avec Tanja, la maman de Ben, le meilleur copain de son fils. Aussi, quand son père décède brutalement, Katrin n'hésite pas à lui confier Leo le temps des funérailles. Mais à la fin de l'après - midi, quand elle vient chercher son enfant, c'est la stupeur : l'inconnue qui lui ouvre la porte n'a jamais vu Leo. Tanja n'était que la baby - sitter de Ben, elle a démissionné. Et de Leo, nulle trace ...


Katrin vient d'emménager à Münster, ville de son enfance. Elle a un nouveau travail, des cartons plein la maison, un fils de 3 ans à s'occuper et un mari qui passe beaucoup de temps au travail. Le rythme de ses journées est effréné et elle a peu de temps pour elle. Alors quand elle rencontre Tanja au jardin d'enfants, elle est heureuse de pouvoir enfin parler à quelqu'un. Tanja est gaie, souriante, compréhensive et à l'écoute. Katrin lui fait d'emblée confiance. C'est pourquoi, le jour où Katrin a besoin de faire garder Leo, son fils, elle n'hésite pas à faire appel à elle. Sauf qu'au moment de le récupérer, Tanja et Léo ont disparu ...

Le début de ce roman est un peu lent mais ça ne dure pas. Dès que Katrin s'aperçoit de la disparition de Leo, tout va d'un coup beaucoup plus vite et on ne s'arrête plus. L'enquête est menée par Charlotte et son collègue : appels à témoin, interrogatoires de la famille et de la "vraie' mère de Ben ... Et pendant ce temps, Katrin rumine. Tout le monde sait que c'est Tanja qui a enlevé Leo mais pourquoi? Une femme en mal d'enfant? Non...plus l'enquête avance et plus il est question d'une vengeance mais contre qui? Thomas, le mari de Katrin? Katrin elle - même? Le père de Katrin? Au fil des pages, les langues se délient, les secrets de famille se déterrent, les mensonges sont découverts, les trahisons aussi...

Ni la couverture de ce roman ni le titre ne m'avait vraiment attirée. Ok, alors pourquoi l'avoir lu alors? En fait, c'est un livre que l'on m'a prêté et j'avais envie d'un roman policier, d'une lecture que je savais être facile. Même si le début ne m'a pas emballée, je n'arrête jamais pour autant une lecture. Et j'ai bien fait car lorsque le rythme s'est accéléré soudain, je n'avais plus envie de le lâcher jusqu'à la dernière page. Ce n'est pas non plus le roman de l'année hein, mais en tous cas, il m'a bien fait plaisir. J'ai pourtant du mal à lire ceux qui traitent d'enfants, qui plus est d'enlèvements d'enfants mais peut - être avais - je un bon pressentiment, je ne sais pas.

Comme dans beaucoup de romans à supense, on a à faire à plusieurs éléments disparates qui s'imbriquent au fur et à mesure. Les personnages qui semblent banals, se révèlent et avec eux, leurs secrets. Parmi eux, Katrin semble d'ailleurs parfaite et parfaitement victime (la pauvre!).

Comme je l'ai dit, ce n'est pas le roman de l'année mais il permet de s'évader pour un moment et c'est déjà pas si mal!

Lu dans le cadre du challenge Thriller et Polar




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Arrêtez-moi

Que feriez-vous si vous connaissiez le jour et l'heure exacts de votre mort? Pour Charlie Grant, ce sera le 21 janvier à 8 heures préci...