lundi 9 mai 2016

Lady Susan

Catégorie 46 du Défi Lecture 2016 : Un livre épistolaire

Une veuve spirituelle et jolie, mais sans un sou, trouve refuge chez son beau - frère, un riche banquier. Est - elle dénuée de scrupules, prête à tout pour faire un beau mariage, ou juste une coquette qui veut s'amuser? Le jeune Reginald risque de payer cher la réponse à cette question...



Lady Susan accepte l'hospitalité ( pour ne pas dire s'invite), chez son beau - frère et sa belle - soeur car elle n'est plus bien acceptée dans le lieu où elle séjournait jusqu'alors. Elle aurait préféré aller à Londres mais ses finances ne le permettant pas, elle se résout à aller chez Mr & Mrs Vernon, loin, à la campagne. Mrs Vernon n'est pas vraiment enchantée de cette visite. La réputation de Susan étant loin des meilleures, elle se montre très méfiante dès le départ et surtout lorsqu'elle voit l'intérêt que son frère, qui vient d'arriver, lui porte tout à coup malgré les recommandations et les conseils de tous.

L'histoire nous est relatée par l'intermédiaire d'échanges de lettres entre les personnages. Des lettres inquiètes de la part de Mrs Vernon adressées à sa mère, Lady De Courcy, dans lesquelles elle écrit ses doutes quant à la sincérité et les intentions de Lady Susan. Des lettres de Lady Susan à son amie à Londres, Mme Johnson dans lesquelles on découvre la vraie facette de la veuve : son mépris, son esprit de manipulation, ses mensonges pour arriver à ses fins.

C'est un roman assez court avec la belle et soutenue écriture de Jane Austen dont on ne peut se lasser (quand on aime). Cette héroïne qui est Lady Susan est différente des autres de part son but (séduire à tout prix et pourquoi pas trouver un bon parti), de par les moyens dont elle use pour y accéder, de par sa façon de penser et de vivre, de son manque de romantisme et surtout de son manque d'amour.
On aurait bien envie de la détester cette méchante dame, cette anti - héroïne. Cependant, j'admire sa détermination, sa force de persuasion, sa capacité à rester digne et forte malgré tout, son assurance dans les pires moments. Néanmoins, la fin de l'histoire est méritée.

Je ne me lasse pas des romans de Jane Austen et de ses personnages aux caractères forts, de son écriture élégante et de sa charmante Angleterre.
Vous prendrez bien une autre tasse de thé?

Ma note : 4/5


Lu également dans le cadre du challenge A year in England


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les âmes vagabondes

Il est temps que je me remette à mes chroniques car je suis très très en retard. Le livre qui suit, je l'ai lu en...Juillet! La Terre...