Accéder au contenu principal

La petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la Tour Eiffel



Quatrième de couverture : Pour Providence Dupois, la vie, c'est un peu comme la mayonnaise : plus on s'agite et plus on a de chances de la réussir. Alors que la jeune et jolie factrice parisienne s'apprête à partir en Afrique chercher la petite fille qu'elle aime le plus au monde, un volcan islandais se réveille, paralysant l'ensemble du trafic aérien européen. D'aéroport en monastère tibétain, commence alors pour elle le plus haletant et le plus prodigieux des voyages. L'amour donne des ailes. Etes - vous prêt à vous envoler?

Léo, contrôleur aérien, entre dans un salon de coiffure. Et que fait - on dans un salon de coiffure bien souvent (mis à part se faire couper les cheveux)? On parle, on cause, on discute, blablabla ...
Léo va donc raconter au coiffeur l'histoire incroyable qu'il vient de vivre. Celle de Providence et de son voyage dans les airs. 

Providence a promis à la petite fille qu'elle vient d'adopter de venir la chercher ce jour - là, au Maroc. De plus, c'est une question de vie ou de mort, la petite est atteinte d'une grave maladie. Malheureusement, le trafic aérien est bloqué à cause d'un nuage de cendres. Providence ne peut se résoudre à abandonner sa fille et à rompre sa promesse. Il faut qu'elle puisse aller au Maroc coûte que coûte ! 

Alors, elle a une idée ! Elle va apprendre à voler ! Rien de plus simple, il suffit d'aller voir Maître Huong dans son cagibi à Barbès puis des moines tibétains qui fabriquent des vêtements au fromage. Ben oui ... 

L'histoire de Providence et de la petite fille est très belle et très émouvante. C'est une jolie rencontre que ces deux êtres. Providence est déterminée et on sent tout l'amour qu'elle porte pour elle. Malgré tout, l'auteur raconte cette histoire avec beaucoup d'humour. Peut - être trop d'ailleurs. Au début du roman, j'ai beaucoup ri et je me suis dit "Bien, c'est un roman rempli d'humour, j'aime bien". Et puis, quand c'est à chaque phrase (j'exagère un peu), ça devient lassant et pour le coup, beaucoup moins drôle. Trop d'humour tue l'humour. 

J'ai donc été un peu moins enthousiaste dans la suite de ma lecture. Pourtant, je ne l'ai pas lâché ce livre. D'abord, il est très bien écrit. Et puis, l'histoire est tellement loufoque qu'on a envie de savoir où tout cela va nous mener, jusqu'où l'auteur va aller dans sa folie? 

Et là, on ne regrette pas. Je ne pensais vraiment pas être aussi étonnée par la fin de l'histoire. Je pensais même que j'allais être déçue par ce roman. Alors, quelle belle surprise ! Finalement, après être passée par un tas d'émotions différentes, c'est une belle découverte. 

Ma note : 4/5

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Harry Potter à l'école des sorciers

Quatrième de couverture : Le jour de ses onze ans, Harry Potter, un orphelin élevé par un oncle et une tante qui le détestent, voit son existence bouleversée. Un géant vient le chercher pour l'emmener à Poudlard, la célèbre école de sorcellerie où une place l'attend depuis toujours. Voler sur des balais, jeter des sorts, combattre les Trolls : Harry Potter se révèle un sorcier vraiment doué. Mais quel mystère entoure sa naissance et qui est l'effroyable V..., le mage dont personne n'ose prononcer le nom?

Bon bon...qui ne connaît pas Harry Potter? Je pense que très peu de personnes n'ont pas vu le film. En général, je ne lis pas les livres qui correspondent aux films que j'ai vu (mais je peux faire le contraire) mais celui - ci est particulier car il fait partie d'un challenge...
Comme cela fait très longtemps que j'ai vu l'adaptation cinématographique, ça ne m'a absolument pas dérangée de lire ce roman. Je me rappelais de l'histoire en "…

Deux petits pas sur le sable mouillé

Tout commence sur une plage, quand Anne - Dauphine remarque que sa fille marche d'un pas hésitant. Après une série d'examens, les médecins découvrent que Thaïs est atteinte d'une maladie génétique orpheline. Elle vient de fêter ses deux ans et il ne lui reste que quelques mois à vivre. L'auteur lui fait alors une promesse : "Tu vas avoir une belle vie. Pas une vie comme les autres, mais une vie dont tu pourras être fière. Et où tu ne manqueras jamais d'amour". 
Ce livre raconte l'histoire de cette promesse et la beauté de cet amour. Tout ce qu'un couple, une famille, des amis, une nounou sont capables de mobiliser et de donner.
Il faut ajouter de la vie aux jours, lorsqu'on ne peut pas ajouter de jours à la vie.




L'auteur a deux enfants : Gaspard, à peine cinq ans et Thaïs, deux ans. Elle attend son troisième enfant. Quand elle a pris rendez - vous avec des médecins car sa fille a le pied qui tourne quand elle marche, elle ne s'attenda…

L'enfant du lac

1933. Comment Theo Edevane, adorable poupon de onze mois, a - t - il pu disparaître durant la nuit de la Saint - Jean? Les enquêteurs remuent ciel et terre, mais l'enfant demeure introuvable. Pour les parents comme pour les filles Edevane, la vie ne sera plus jamais la même après ce drame. La maison du lac, la propriété tant aimée, est fermée et laissée à l'abandon. Soixante - dix ans plus tard, Sadie Sparrow, jeune inspectrice londonienne en vacances dans les Cornouailles, curieuse et momentanément désoeuvrée, s'intéresse à cette mystérieuse disparition. Elle reprend l'enquête, au grand dam de l'une des soeurs aînées de Theo, Alice, devenue écrivain à succès.


C'est le deuxième roman de Kate Morton que je lis et je me suis régalée. Sadie, jeune inspectrice, prend quelques jours de vacances forcées chez son grand - père en Cornouailles. Lors de son jogging quotidien, elle découvre une demeure ancienne et abandonnée, regorgeant de secrets. Là, en 1933, un petit …