Accéder au contenu principal

Une pièce montée



Quatrième de couverture : "La pièce montée arrive, sur un plateau immense porté par deux serveurs. Vincent voit osciller au rythme de leur marche cette tour de babel en choux à la crème, surmontée du traditionnel couple de mariés. Il se dit: C'est moi, ce petit bonhomme, tout en haut. C'est moi.
Il se demande qui a pu inventer un gâteau aussi ridicule. Cette pyramide grotesque ponctuée de petits grains de sucre argentés, de feuilles de pain azyme vert pistache et de roses en pâte d'amande, cette monstruosité pâtissière sur son socle de nougatine. Et ce couple de mariés perché au sommet, qu'est-ce-qu'il symbolise, au juste? Les épreuves surmontées à deux? L'ascension périlleuse jusqu'au septième ciel? La prétention de ceux qui s'imaginent que l'amour va durer toujours?". 

Ayant lu deux ouvrages de Blandine Le Callet, dont un très récemment, je continue sur ma lancée avec ce roman trouvé à la médiathèque, spécifié sur la couverture "Coup de coeur 2007, Cercle des lecteurs". Très attrayant n'est-ce pas? 

J'ai retrouvé l'écriture très agréable de l'auteur qui décrit merveilleusement bien les sentiments de ses personnages. 

Le roman se construit autour du mariage de Bérangère et Vincent. 
Chaque chapitre est le point de vue d'un personnage, membre d'une des familles des mariés, ou des mariés eux - mêmes. Chacun raconte sa version sur cette journée qu'ils sont en train de vivre mais pas que... On en apprend sur leur vie, leur état d'esprit, leur passé, leurs espoirs (et désespoirs). A partir de chaque point de vue, on peut reconstituer l'histoire d'une famille mais aussi l'histoire particulière de chaque individu dans cette famille. 

Il y a ceux qui ne se sentent pas à leur place, qui ne se sentent pas acceptés mais qui sont bienheureux tout de même au sein de leur foyer. Il y a ceux qui jugent, qui critiquent et qui souvent font semblant... Il y a des beaux, des moins beaux ou qui ne se sentent pas beaux, des gentils ou des pas gentils, des heureux et des moins heureux... 

On y parle beaucoup de poids des apparences. Effectivement, un mariage n'est-il pas le jour où tout doit être parfait, où tout le monde se doit d'être parfait dans sa tenue vestimentaire aussi bien que dans son comportement? Ce jour - là, beaucoup ne montrent bien souvent qu'une façade, c'est le jour par excellence où l'on se doit d'être heureux! Alors, derrière ces visages aux masques souriants, on découvre la vérité. 

Un mariage, c'est aussi l'occasion de faire le point sur son propre mariage. Toutes les facettes du couple se présentent : celui qui se demande s'il doit partir, l'inconditionnelle célibataire qui a peur du "qu'en dira-t-on?", ceux qui se rendent compte qu'ils sont bien heureux comme ça malgré tout, que si ce n'est pas le mariage parfait pour les autres, c'est en tous cas leur idéal à eux, celle qui a vécu un mariage arrangé, pas forcément désagréable mais qui a perdu l'amour de sa vie. 

Et puis, il y a ceux qui se marient. Ils sont beaux, ils sont heureux, un peu stressés, tout doit être parfait! Enfin pour la mariée car le marié, lui, a des préoccupations beaucoup moins terre-à-terre. 

Un joli roman qui pose beaucoup de questions sur le mariage, le bonheur, les apparences, la vie quoi! 
Même si pour moi, ce n'est pas un coup de coeur, ça reste un roman très agréable à lire. 

Ma note : 4/5



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Harry Potter à l'école des sorciers

Quatrième de couverture : Le jour de ses onze ans, Harry Potter, un orphelin élevé par un oncle et une tante qui le détestent, voit son existence bouleversée. Un géant vient le chercher pour l'emmener à Poudlard, la célèbre école de sorcellerie où une place l'attend depuis toujours. Voler sur des balais, jeter des sorts, combattre les Trolls : Harry Potter se révèle un sorcier vraiment doué. Mais quel mystère entoure sa naissance et qui est l'effroyable V..., le mage dont personne n'ose prononcer le nom?

Bon bon...qui ne connaît pas Harry Potter? Je pense que très peu de personnes n'ont pas vu le film. En général, je ne lis pas les livres qui correspondent aux films que j'ai vu (mais je peux faire le contraire) mais celui - ci est particulier car il fait partie d'un challenge...
Comme cela fait très longtemps que j'ai vu l'adaptation cinématographique, ça ne m'a absolument pas dérangée de lire ce roman. Je me rappelais de l'histoire en "…

Deux petits pas sur le sable mouillé

Tout commence sur une plage, quand Anne - Dauphine remarque que sa fille marche d'un pas hésitant. Après une série d'examens, les médecins découvrent que Thaïs est atteinte d'une maladie génétique orpheline. Elle vient de fêter ses deux ans et il ne lui reste que quelques mois à vivre. L'auteur lui fait alors une promesse : "Tu vas avoir une belle vie. Pas une vie comme les autres, mais une vie dont tu pourras être fière. Et où tu ne manqueras jamais d'amour". 
Ce livre raconte l'histoire de cette promesse et la beauté de cet amour. Tout ce qu'un couple, une famille, des amis, une nounou sont capables de mobiliser et de donner.
Il faut ajouter de la vie aux jours, lorsqu'on ne peut pas ajouter de jours à la vie.




L'auteur a deux enfants : Gaspard, à peine cinq ans et Thaïs, deux ans. Elle attend son troisième enfant. Quand elle a pris rendez - vous avec des médecins car sa fille a le pied qui tourne quand elle marche, elle ne s'attenda…

L'enfant du lac

1933. Comment Theo Edevane, adorable poupon de onze mois, a - t - il pu disparaître durant la nuit de la Saint - Jean? Les enquêteurs remuent ciel et terre, mais l'enfant demeure introuvable. Pour les parents comme pour les filles Edevane, la vie ne sera plus jamais la même après ce drame. La maison du lac, la propriété tant aimée, est fermée et laissée à l'abandon. Soixante - dix ans plus tard, Sadie Sparrow, jeune inspectrice londonienne en vacances dans les Cornouailles, curieuse et momentanément désoeuvrée, s'intéresse à cette mystérieuse disparition. Elle reprend l'enquête, au grand dam de l'une des soeurs aînées de Theo, Alice, devenue écrivain à succès.


C'est le deuxième roman de Kate Morton que je lis et je me suis régalée. Sadie, jeune inspectrice, prend quelques jours de vacances forcées chez son grand - père en Cornouailles. Lors de son jogging quotidien, elle découvre une demeure ancienne et abandonnée, regorgeant de secrets. Là, en 1933, un petit …