Accéder au contenu principal

Demain j'arrête!



Comme tout le monde, Julie a fait beaucoup de trucs stupides. Elle pourrait raconter la fois où elle a enfilé un pull en dévalant des escaliers, celle où elle a tenté de réparer une prise électrique en tenant les fils entre ses dents, ou encore son obsession pour le nouveau voisin qu'elle n'a pourtant jamais vu - obsession qui lui a valu de se coincer la main dans sa boîte aux lettres en espionnant un mystérieux courrier...
Mais tout cela n'est rien, absolument rien, à côté des choses insensées qu'elle va tenter pour approcher cet homme dont elle veut désormais percer le secret. Poussée par une inventivité débridée, à la fois intriguée et attirée par cet inconnu à côté duquel elle vit mais dont elle ignore tout, Julie va prendre des risques toujours plus délirants, jusqu'à pouvoir enfin trouver la réponse à cette question qui révèle tellement : pour qui avons - nous fait le truc le plus idiot de notre vie? 

Julie est une jeune femme sympathique et indépendante avec un petit appartement, un boulot, des amis ... une jeune femme tout ce qu'il y a de plus banal en somme. Même si, il faut bien le dire, elle a une sacrée poisse parfois !

Un jour, en rentrant chez elle, elle voit un nouveau nom sur une des boîtes aux lettres. Un nom qui la fait bien rire et qui lui donne envie d'en savoir bien plus sur ce nouveau voisin. Aussitôt dit, aussitôt fait, quoi de mieux pour faire connaissance que de se coincer les doigts dans sa boîte aux lettres !
A partir de ce jour, sa vie tournera autour de lui : Ric. Très vite, elle tombe amoureuse et utilise tout ce qu'elle a de charmes, de subterfuges, de talents de manipulation pour passer du temps avec lui. Mais Ric est réservé, ne parle que très peu de lui et il semble qu'il cache quelque chose sous ses airs de prince charmant. Avec la collaboration de sa meilleure amie, elle tente de percer le mystère de son amoureux et tombera des nues. Mais est - elle prête à tout par amour?

J'ai vu ce livre tellement de fois sur les réseaux sociaux, dans les catalogues ou les librairies que lorsque je l'ai vu à la médiathèque, je me suis dit "Pourquoi pas", sans lire le pitch.

Je ne regrette absolument pas car j'ai passé un excellent moment et surtout, j'ai énormément rit ! Ce roman est truffé d'humour, il fait beaucoup de bien au moral. Julie est un personnage attachant de par sa joie de vivre, son innocent talent de manipulatrice, ses nombreuses maladresses, ses idées loufoques... Les autres personnages sont également très drôles, chacun à leur manière. L'histoire en soi n'a rien d'exceptionnel et le mystère de Ric est un peu trop ... comment dire, un peu trop "gros", le dénouement difficile à croire, mais je le répète, j'ai passé un excellent moment de lecture.

Ma note : 4/5

Commentaires

  1. J'avais bien aimé ce livre. Un excellent moment de détente. Pour le moment, je n'ai pas eu l'occasion de lire les autres livres de Gilles Legardinier

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi non plus mais je vais peut - être me laisser tenter, y'en a à la médiathèque !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Harry Potter à l'école des sorciers

Quatrième de couverture : Le jour de ses onze ans, Harry Potter, un orphelin élevé par un oncle et une tante qui le détestent, voit son existence bouleversée. Un géant vient le chercher pour l'emmener à Poudlard, la célèbre école de sorcellerie où une place l'attend depuis toujours. Voler sur des balais, jeter des sorts, combattre les Trolls : Harry Potter se révèle un sorcier vraiment doué. Mais quel mystère entoure sa naissance et qui est l'effroyable V..., le mage dont personne n'ose prononcer le nom?

Bon bon...qui ne connaît pas Harry Potter? Je pense que très peu de personnes n'ont pas vu le film. En général, je ne lis pas les livres qui correspondent aux films que j'ai vu (mais je peux faire le contraire) mais celui - ci est particulier car il fait partie d'un challenge...
Comme cela fait très longtemps que j'ai vu l'adaptation cinématographique, ça ne m'a absolument pas dérangée de lire ce roman. Je me rappelais de l'histoire en "…

Deux petits pas sur le sable mouillé

Tout commence sur une plage, quand Anne - Dauphine remarque que sa fille marche d'un pas hésitant. Après une série d'examens, les médecins découvrent que Thaïs est atteinte d'une maladie génétique orpheline. Elle vient de fêter ses deux ans et il ne lui reste que quelques mois à vivre. L'auteur lui fait alors une promesse : "Tu vas avoir une belle vie. Pas une vie comme les autres, mais une vie dont tu pourras être fière. Et où tu ne manqueras jamais d'amour". 
Ce livre raconte l'histoire de cette promesse et la beauté de cet amour. Tout ce qu'un couple, une famille, des amis, une nounou sont capables de mobiliser et de donner.
Il faut ajouter de la vie aux jours, lorsqu'on ne peut pas ajouter de jours à la vie.




L'auteur a deux enfants : Gaspard, à peine cinq ans et Thaïs, deux ans. Elle attend son troisième enfant. Quand elle a pris rendez - vous avec des médecins car sa fille a le pied qui tourne quand elle marche, elle ne s'attenda…

L'enfant du lac

1933. Comment Theo Edevane, adorable poupon de onze mois, a - t - il pu disparaître durant la nuit de la Saint - Jean? Les enquêteurs remuent ciel et terre, mais l'enfant demeure introuvable. Pour les parents comme pour les filles Edevane, la vie ne sera plus jamais la même après ce drame. La maison du lac, la propriété tant aimée, est fermée et laissée à l'abandon. Soixante - dix ans plus tard, Sadie Sparrow, jeune inspectrice londonienne en vacances dans les Cornouailles, curieuse et momentanément désoeuvrée, s'intéresse à cette mystérieuse disparition. Elle reprend l'enquête, au grand dam de l'une des soeurs aînées de Theo, Alice, devenue écrivain à succès.


C'est le deuxième roman de Kate Morton que je lis et je me suis régalée. Sadie, jeune inspectrice, prend quelques jours de vacances forcées chez son grand - père en Cornouailles. Lors de son jogging quotidien, elle découvre une demeure ancienne et abandonnée, regorgeant de secrets. Là, en 1933, un petit …