jeudi 18 décembre 2014

Demain est un autre jour


Demain est un autre jour, Lori Nelson Spielman

Quatrième de couverture : Qu'avez - vous fait de vos rêves de jeunesse? Brett Bohlinger, elle, a un an pour le découvrir. Pensant hériter de l'empire cosmétique familial à la mort de sa mère, elle apprend que cette dernière, qui avait pour elle de tout autres projets, ne lui a légué qu'un vieux bout de papier : la liste de tout ce que Brett voulait vivre quand elle avait 14 ans. Si elle veut toucher sa part, la jeune femme doit réaliser chaque objectif de cette life list.
Enseigner? Aucune envie. Un bébé? Andrew, son petit ami, n'en veut pas. Tomber amoureuse? C'est déjà fait, grâce à Andrew. A moins que ...


Brett, très attachée à sa mère, est anéantie par la mort de celle - ci. Elle l'est encore plus lorsqu'elle apprend, lors de la lecture du testament, qu'elle ne deviendra pas PDG de l'entreprise familiale et qu'elle ne touchera pas l'héritage ... sauf si elle réalise ses vieux rêves de jeunesse ( tomber amoureuse, avoir un chien, être prof, etc...). Brett n'en croit pas ses oreilles, comment va  - t  - elle pouvoir faire tout cela en un an! Et puis, encore faut - il en avoir envie. Elle ne comprend pas comment sa mère a pu lui faire ça. Pourtant, elle le comprendra au fur et à mesure de l'ouverture de ses lettres, que Brett a le droit d'ouvrir après chaque objectif rempli. 

Combien ont réussi à réaliser leurs rêves? Au moins un? 

Ce roman est plein d'espoir et d'optimisme. Il donne envie d'aller de l'avant, de faire comme Brett, de foncer sans "presque" se poser de questions. (Bon, j'ai lu le roman mais je n'ai rien fait de spécial dans ma vie depuis!). 

Le ton est à la fois léger, drôle et émouvant. On s'identifie facilement à l'héroïne et on a envie qu'elle réussisse. Même si on sait déjà qu'elle va réussir, il n'y a pas vraiment de surprise de ce côté - là, c'est comme les téléfilms américains ... Pour autant, je me suis laissée embarquée dans cette histoire, je l'ai même dévorée. Même si certains évènements sont prévisibles, même si tout ce qui lui arrive en un an est à peine croyable (elle va de surprise en surprise), même si l'histoire des lettres m'a fait penser à du déjà - vu , même si tout arrive un peu trop vite, même si ... Pour une fois, tout ça n'a été d'aucune importance durant ma lecture. Je me suis régalée avec ce roman, une lecture qui fait du bien. 

Vous l'aurez compris, il s'agit d'un coup de coeur : 5/5

2 commentaires:

Le cri

Hôpital psychiatrique de Gaustad, Oslo. A l'aube d'une nuit glaciale, le corps d'un patient est retrouvé étranglé dans sa cellu...