Accéder au contenu principal

L'écorchée



Quatrième de couverture : Sept ans après s'être mesurée au Chuchoteur, Mila Vasquez travaille aux Limbes, le département des personnes disparues. L'enquêtrice excelle dans son domaine. Peut - être parce qu'elle est incapable d'éprouver la moindre émotion. Ou peut - être parce qu'elle - même porte dans sa chair la marque des ténèbres.
On a tous ressenti le besoin de s'évanouir dans la nature. De fuir le plus loin possible. De tout laisser derrière soi.
Or chez certains, cette sensation ne passe pas. Elle leur colle à la peau, les obsède, les dévore et finit par les engloutir. Un jour, ils se volatilisent corps et biens. Nul ne sait pourquoi. 
Bientôt, tout le monde les oublie. Sauf Mila.
Et puis soudain, ces disparus réapparaissent pour tuer.
Face à eux, Mila devra échafauder une hypothèse convaincante, solide, rationnelle. Une hypothèse du mal. Mais pour les arrêter, il lui faudra à son tour basculer dans l'ombre. 

J'avais lu le "Chuchoteur" il y a déjà un moment et j'avais beaucoup aimé. Donc, quand je suis tombée sur "L'écorchée" à la médiathèque, je n'ai pas hésité et l'ai commencé de suite. 

Dans les premières pages, on fait refait la connaissance de Mila et de son nouveau travail. On apprend donc qu'elle travaille au service des personnes disparues, une place plus en retrait qu'avant, l'affaire du "Chuchoteur" l'ayant beaucoup ébranlée. Elle s'y plaît et pour rien au monde, elle ne changerait de place. 
Bien sûr, ça ne peut pas être aussi simple et voilà que ses anciens collègues viennent la trouver suite à un meurtre: un homme a décimé une famille , un homme censé avoir disparu il y a dix - sept ans. Malgré ses démons, Mila va replonger dans une enquête criminelle, qui ne sera pas sans conséquences. 

Les meurtres se suivent et ont tous la même spécificité : ils sont commis par des personnes disparues. Voilà l'intrigue passionnante que Donato Carrisi a imaginée. Mais quel est le mobile? Et où étaient passées ces personnes durant toutes ces années? Autant de questions qui vont donner à Mila et à ses coéquipiers du fil à retordre. Pour cela, Mila va être aidée par agent spécial, devenu paria de la police, Simon Berish. Ensemble, et parfois loin des protocoles réglementaires, ils vont tenter de dénouer ces mystères, notamment grâce à une ancienne affaire.

Donato Carrisi signe encore un roman doué de suspense et de mystère bien que les personnages de la "rebelle" de la police et du "paria" soient un peu clichés. On le lit sans peine et avec envie. Je me suis un peu perdue à un moment avec des détails que j'ai lu un peu trop vite tellement je voulais avancer. 
Je regrette de ne pas l'avoir lu plus tôt car de légères références au "Chuchoteur", dont le souvenir était trop loin, m'ont un peu gênées. 

En conclusion, un très bon thriller que je recommande ! 

Ma note : 4/5

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Harry Potter à l'école des sorciers

Quatrième de couverture : Le jour de ses onze ans, Harry Potter, un orphelin élevé par un oncle et une tante qui le détestent, voit son existence bouleversée. Un géant vient le chercher pour l'emmener à Poudlard, la célèbre école de sorcellerie où une place l'attend depuis toujours. Voler sur des balais, jeter des sorts, combattre les Trolls : Harry Potter se révèle un sorcier vraiment doué. Mais quel mystère entoure sa naissance et qui est l'effroyable V..., le mage dont personne n'ose prononcer le nom?

Bon bon...qui ne connaît pas Harry Potter? Je pense que très peu de personnes n'ont pas vu le film. En général, je ne lis pas les livres qui correspondent aux films que j'ai vu (mais je peux faire le contraire) mais celui - ci est particulier car il fait partie d'un challenge...
Comme cela fait très longtemps que j'ai vu l'adaptation cinématographique, ça ne m'a absolument pas dérangée de lire ce roman. Je me rappelais de l'histoire en "…

Deux petits pas sur le sable mouillé

Tout commence sur une plage, quand Anne - Dauphine remarque que sa fille marche d'un pas hésitant. Après une série d'examens, les médecins découvrent que Thaïs est atteinte d'une maladie génétique orpheline. Elle vient de fêter ses deux ans et il ne lui reste que quelques mois à vivre. L'auteur lui fait alors une promesse : "Tu vas avoir une belle vie. Pas une vie comme les autres, mais une vie dont tu pourras être fière. Et où tu ne manqueras jamais d'amour". 
Ce livre raconte l'histoire de cette promesse et la beauté de cet amour. Tout ce qu'un couple, une famille, des amis, une nounou sont capables de mobiliser et de donner.
Il faut ajouter de la vie aux jours, lorsqu'on ne peut pas ajouter de jours à la vie.




L'auteur a deux enfants : Gaspard, à peine cinq ans et Thaïs, deux ans. Elle attend son troisième enfant. Quand elle a pris rendez - vous avec des médecins car sa fille a le pied qui tourne quand elle marche, elle ne s'attenda…

L'enfant du lac

1933. Comment Theo Edevane, adorable poupon de onze mois, a - t - il pu disparaître durant la nuit de la Saint - Jean? Les enquêteurs remuent ciel et terre, mais l'enfant demeure introuvable. Pour les parents comme pour les filles Edevane, la vie ne sera plus jamais la même après ce drame. La maison du lac, la propriété tant aimée, est fermée et laissée à l'abandon. Soixante - dix ans plus tard, Sadie Sparrow, jeune inspectrice londonienne en vacances dans les Cornouailles, curieuse et momentanément désoeuvrée, s'intéresse à cette mystérieuse disparition. Elle reprend l'enquête, au grand dam de l'une des soeurs aînées de Theo, Alice, devenue écrivain à succès.


C'est le deuxième roman de Kate Morton que je lis et je me suis régalée. Sadie, jeune inspectrice, prend quelques jours de vacances forcées chez son grand - père en Cornouailles. Lors de son jogging quotidien, elle découvre une demeure ancienne et abandonnée, regorgeant de secrets. Là, en 1933, un petit …