Accéder au contenu principal

Promesse

Bornholm, une île danoise de la mer Baltique, fin des années 1990. Le cadavre d'une jeune fille est retrouvé dans un arbre, son vélo broyé au bord de la route. Aucune trace du chauffard : affaire classée. Sauf pour un inspecteur de la police locale qui finit dix - sept ans plus tard par demander l'aide de l'inspecteur Carl Morck. Avant de se tirer une balle dans la tête. 
A l'initiative de Rose, l'assistante du flegmatique Morck, l'insolite trio du Departement V en charge des cold cases débarque sur l'île de Bornholm. En remuant le passé, ils prennent le risque de réveiller de vieux démons...


Cela commence toujours de la même façon : Rose commence à s'intéresser à une affaire dont Carl n'en a strictement rien à faire. Ici, c'est un appel d'un policier d'une île reculée qui souhaite absolument parler à Carl. Mais celui - ci, trop occupé (à ne rien faire et à fumer des cigarettes), rejette sa demande. Le lendemain, le policier se suicide lors de son pot de départ à la retraite. Le trio du Département V se déplace alors et forcément, ils prennent les choses en main. Ils découvrent que le policier enquêtait depuis presque vingt ans sur "l'accident" d'une jeune fille. 
Parallèlement à cela, Pirjo, est secrétaire et adjointe de ce que l'on peut appeler une secte : une communauté qui vénère le soleil, qui essayent de vivre dans la pureté en accord avec la nature. Bras droit d'Atu, l'homme qu'elle admire et qu'elle aime depuis des années, elle est jalouse et possessive. Autour d'elle, des femmes qui voulaient intégrer leur groupe disparaissent...

Comme d'habitude, j'ai adoré les personnages même si je commence à me lasser un peu de Carl Mork et de sa nonchalance. Nous n'avons toujours pas percé le secret d'Assad mais l'on découvre petit à petit quelques bribes de son passé. Rose est assez effacée dans cet opus. L'enquête en elle - même est sympa à lire mais sans plus. Oui, je crois sentir en moi une certaine lassitude par rapport à Jussi Adler Olsen. J'aurai voulu qu'il se concentre un peu plus sur les personnages : la vie de Carl est au point mort, on en n'apprend pas tellement plus sur Assad et Rose est presque absente. Le sujet de la secte était pourtant bien choisi, je l'ai suivie sans être emballée plus que ça. Tout va très vite à la fin, comme à chaque fois, le rythme s'accélère, mais je n'y ai pas cru. Le dénouement est surprenant dans sa violence, le résultat est loin d'un happy end. C'est dommage d'avoir fait tout cela pour en arriver là. Ce n'est pas un défaut pour un roman policier cependant mais bon, j'aime bien quand les gentils ont une fin sympathique. 

Vous l'aurez deviné, en ce qui me concerne, les enquêtes du Département V commencent à s'essouffler. Il faudrait y mettre un peu de renouveau et de dynamisme. 

Lu dans le cadre du challenge 1 pavé par mois. (649 pages)


Et du challenge Polar et thriller



Commentaires

  1. J'ai très envie de découvrir cette série!
    Maintenant, c'est dommage que ça s'essouffle, mais c'est souvent le cas.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Harry Potter à l'école des sorciers

Quatrième de couverture : Le jour de ses onze ans, Harry Potter, un orphelin élevé par un oncle et une tante qui le détestent, voit son existence bouleversée. Un géant vient le chercher pour l'emmener à Poudlard, la célèbre école de sorcellerie où une place l'attend depuis toujours. Voler sur des balais, jeter des sorts, combattre les Trolls : Harry Potter se révèle un sorcier vraiment doué. Mais quel mystère entoure sa naissance et qui est l'effroyable V..., le mage dont personne n'ose prononcer le nom?

Bon bon...qui ne connaît pas Harry Potter? Je pense que très peu de personnes n'ont pas vu le film. En général, je ne lis pas les livres qui correspondent aux films que j'ai vu (mais je peux faire le contraire) mais celui - ci est particulier car il fait partie d'un challenge...
Comme cela fait très longtemps que j'ai vu l'adaptation cinématographique, ça ne m'a absolument pas dérangée de lire ce roman. Je me rappelais de l'histoire en "…

Deux petits pas sur le sable mouillé

Tout commence sur une plage, quand Anne - Dauphine remarque que sa fille marche d'un pas hésitant. Après une série d'examens, les médecins découvrent que Thaïs est atteinte d'une maladie génétique orpheline. Elle vient de fêter ses deux ans et il ne lui reste que quelques mois à vivre. L'auteur lui fait alors une promesse : "Tu vas avoir une belle vie. Pas une vie comme les autres, mais une vie dont tu pourras être fière. Et où tu ne manqueras jamais d'amour". 
Ce livre raconte l'histoire de cette promesse et la beauté de cet amour. Tout ce qu'un couple, une famille, des amis, une nounou sont capables de mobiliser et de donner.
Il faut ajouter de la vie aux jours, lorsqu'on ne peut pas ajouter de jours à la vie.




L'auteur a deux enfants : Gaspard, à peine cinq ans et Thaïs, deux ans. Elle attend son troisième enfant. Quand elle a pris rendez - vous avec des médecins car sa fille a le pied qui tourne quand elle marche, elle ne s'attenda…

L'enfant du lac

1933. Comment Theo Edevane, adorable poupon de onze mois, a - t - il pu disparaître durant la nuit de la Saint - Jean? Les enquêteurs remuent ciel et terre, mais l'enfant demeure introuvable. Pour les parents comme pour les filles Edevane, la vie ne sera plus jamais la même après ce drame. La maison du lac, la propriété tant aimée, est fermée et laissée à l'abandon. Soixante - dix ans plus tard, Sadie Sparrow, jeune inspectrice londonienne en vacances dans les Cornouailles, curieuse et momentanément désoeuvrée, s'intéresse à cette mystérieuse disparition. Elle reprend l'enquête, au grand dam de l'une des soeurs aînées de Theo, Alice, devenue écrivain à succès.


C'est le deuxième roman de Kate Morton que je lis et je me suis régalée. Sadie, jeune inspectrice, prend quelques jours de vacances forcées chez son grand - père en Cornouailles. Lors de son jogging quotidien, elle découvre une demeure ancienne et abandonnée, regorgeant de secrets. Là, en 1933, un petit …