dimanche 30 octobre 2016

Le voleur de brosses à dents

"Un jour, j'en ai eu assez. Mille fois, j'en ai eu assez. Assez de toi Samy, assez de tous ceux qui ne comprennent rien, de la société qui ne fait rien. Assez.
Et puis mille fois, j'ai espéré, mille fois, j'ai ri et pleuré avec toi, mille fois, je t'ai serré dans mes bras.
Alors j'ai écrit ce livre pour toi, mon petit bonhomme si différent, pour moi, et pour ton frère, afin qu'il n'oublie pas tous ces fous rires qui émaillent notre drôle de vie aussi. J'ai écrit ce livre pour toutes ces familles dont personne ne voit le désarroi, pour témoigner de notre quotidien durant ces dix ans, déjà.
J'ai écrit ce livre en n'épargnant personne parce que personne ne nous épargne. C'est l'histoire de notre combat, c'est l'histoire de notre amour. Un amour que j'ai cru à sens unique. Tu me prouves aujourd'hui le contraire."

Récit intime d'une jeune femme, d'une jeune mère confrontée au quotidien du handicap, mais aussi témoignage sans fard sur un fait de société qu'on occulte : impossible de rester indifférent au cri d'amour de cette maman qui pourrait être nous.


Il s'agit là du récit - témoignage d'Eglantine Eméyé, animatrice télé (qu'on connaît beaucoup grâce à "Allô Rufo") et maman de Samy. 
Eglantine accouche de son deuxième enfant, Samy, un adorable petit garçon. Il est si calme...trop calme. Elle sait, dans son coeur de maman, qu'il y a un problème. Alors elle va chercher des réponses auprès des médecins. Mais non, il n'a rien, il faut juste cesser de s'inquiéter. Pourtant, elle ne va rien lâcher : Samy est différent, elle le voit, elle le sent et elle va tout faire pour obtenir des réponses à ses questions. 

Ce récit est vraiment bien écrit. Il est à la fois bouleversant, émouvant et révoltant, criant de sincérité. Eglantine raconte son combat avec le corps médical qui semble complètement indifférent. Elle décrit avec beaucoup d'honnêteté ses sentiments parfois ambivalents envers son petit Samy. Elle confie ses angoisses, ses doutes, ses peurs et ses moments de joie aussi. 
Etre maman d'un enfant différent, c'est dur, c'est fatiguant physiquement et psychologiquement. C'est parfois se sentir impuissante face aux angoisses d'un enfant dont on ne comprend pas toujours les souffrances. Malgré son épuisement, cette maman ne cesse de se battre pour lui obtenir le meilleur, pour faire que sa vie à lui puisse être la plus paisible possible. 

Ce récit, c'est beaucoup de sentiments en même temps et c'est beaucoup d'amour. On s'attache autant à Samy qu'à sa maman. On voudrait tellement les soulager l'un comme l'autre.

Ce récit montre également combien le chemin est long encore pour toutes ces familles et tous ces enfants vers leur reconnaissance,leur intégration sociale et scolaire, le chemin vers eux tout simplement. 

Ma note : 5/5

Lu dans le cadre du Défi Lecture 2016 : Catégorie 6 "Un livre témoignage"

2 commentaires:

  1. Voilà un livre qui semble vrai et poignant. Je vais le lire et surtout le conseiller à une très bonne amie qui travaille en tant qu'assistante sociale auprès d'enfants porteurs de handicaps.
    Merci pour cette découverte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sa sincérité qui m'a plu. Que ce soit bon ou mauvais, elle ne cache rien.

      Supprimer

Arrêtez-moi

Que feriez-vous si vous connaissiez le jour et l'heure exacts de votre mort? Pour Charlie Grant, ce sera le 21 janvier à 8 heures préci...