mercredi 2 mars 2016

Entre mes mains le bonheur se faufile

Catégorie 8 du Défi Lecture 2016 : Un livre en LC avec un membre du défi (Vivi Valentine)

Iris étouffe dans sa petite vie étriquée de la bourgeoisie de province. Un mariage qui se délite, un métier frustrant, elle s'échappe dans des drapés vaporeux et de sages petites robes sur mesure. La couture est son refuge, la machine suivant la cadence de son coeur apaisé. Jusqu'au jour de l'explosion, lorsque Iris découvre que ses parents lui ont volé ses aspirations de jeunesse. 
Alors elle déchire le carcan et s'envole pour suivre la formation dont elle rêvait. Et, de fil en aiguille, sous l'égide autoritaire de l'élégante Marthe, Iris se confectionne une nouvelle vie, dans l'exubérance du Paris mondain.


Iris mène une vie stable mais banale en province : elle a un mari qui gagne bien sa vie, une jolie maison, un travail qui ne la passionne pas vraiment et un passe - temps favori : la couture.
Lors du déjeuner familial dominical, elle apprend que ses parents ont brisé son rêve alors qu'elle était au lycée.
A partir de ce moment, Iris décide de reprendre sa vie en main et de réaliser son rêve : créer des vêtements.
En formation à Paris, elle va rencontrer Marthe et Gabriel qui vont lui faire découvrir la vie mondaine et surtout, se redécouvrir elle - même. Deux personnes qui vont changer sa vie.

Un joli moment de lecture avec la plume d'Agnès Martin - Lugand toujours aussi juste dans le choix des mots, le partage des émotions et la description des sentiments.
Des personnages complexes, parfois énigmatiques mais touchants. Un personnage principal torturé, un peu naïf, qui manque d'assurance, un personnage vrai.

Oser changer de vie, qui en est vraiment capable? De nos jours, les reconversions sont de plus en plus fréquentes mais parfois le cap est difficile à franchir. Vivre son rêve, qui n'en a pas eu déjà envie? L'auteure est là au plus près de la réalité : combien se confortent dans une vie qui ne leur ressemble pas par peur ... peur d'échouer? peur de perdre ce qu'ils ont?
Iris a bien sûr un peu peur elle aussi, d'autant plus qu'elle ne reçoit pas beaucoup de soutien de la part de ses proches. Le manque de confiance en elle risque plus d'une fois de la faire renoncer et pourtant! Que de joie de voir qu'elle peut enfin faire quelque chose qu'elle aime et de pouvoir vivre de sa passion. En lisant ce roman, on serait vite tenté de changer nous aussi ...

Ce que je reproche un peu à cette auteure, comme dans ces autres romans, c'est la prévisibilité des choses. On sait d'avance comment cela va se passer et finalement, les histoires d'amour manquent sérieusement d'originalité. Mais on lui pardonne ... parce que l'écriture est belle, parce qu'on s'attache à l'histoire, aux personnages, parce qu'on aime.

Ma binôme a été elle aussi ravie de cette lecture, elle a vraiment beaucoup aimé !

Ma note : 4/5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Le cri

Hôpital psychiatrique de Gaustad, Oslo. A l'aube d'une nuit glaciale, le corps d'un patient est retrouvé étranglé dans sa cellu...