mercredi 29 juillet 2015

Une saison à Longbourn



Quatrième de couverture : Sur le domaine de Longbourn, vivent Mr et Mrs Bennet et leurs vénérables filles, en âge de se marier. A l'étage inférieur veillent les domestiques. Personnages fantomatiques dans le célèbre roman de Jane Austen, Orgueil et Préjugés, ils deviennent ici des êtres de chair et de sang qui, du matin au soir, astiquent, frottent, pétrissent et vivent au rythme des exigences et des aventures de leurs bien - aimés patrons. Mais ce que les domestiques font dans la cuisine, sans être observés, pendant qu'Elizabeth et Darcy tombent amoureux à l'étage, relève d'eux seuls...Une histoire d'amour peut en cacher une autre, et qui sait quel secret enfoui risque de resurgir.

Bienvenue dans les coulisses d'Orgueil et Préjugés.
On trouve Mr et Mrs Hill, Sarah et Polly, les quatre domestiques de la maison des Bennet, dont la journée est rythmée par le tintement des sonnettes dans la cuisine. Leurs tâches sont diverses et variées : faire la cuisine, la vaisselle, vider les pots de chambre, s'occuper des animaux, laver, repasser, repriser le linge, mettre la table, servir les convives, habiller les demoiselles...et accessoirement...écouter aux portes.
Fort heureusement, il n'est pas question que de ménage et de tâches domestiques dans ce roman. Figurez - vous que les domestiques ont eux aussi, une vie! Et oui... Et figurez - vous aussi qu'ils cachent plein de secrets également!
Mais de quoi peut bien discuter Mrs Hill avec Mr Bennet dans la bibliothèque alors que personne n'a le droit d'y entrer? Et bien, je ne vous le dirai pas, na! (Sauf si vous ne voulez pas lire le roman et que vous vous intéressez tout de même à la question...).

L'arrivée d'un autre personnage, celui du valet, Mr Smith, est capitale pour la suite de l'histoire. L'intelligente et pétillante Sarah est convaincue qu'il cache quelque chose derrière ses airs serviable et réservé, mais quoi? N'en pouvant plus, elle décide d'aller fouiller dans ses affaires et y trouve...des coquillages! Décidément, ce valet est bien étrange. Etrange mais tellement charmant que le coeur de Sarah commence à battre un peu plus vite. L'attitude de Mrs Hill, a elle aussi, changée. Bizarre...
Seule Polly, la plus jeune, ne semble se soucier de rien mis à part des sucreries à se mettre sous la dent.

Pour une fois, tous les personnages m'ont plu : Mrs Hill avec son caractère sévère et une sensibilité enfouie ; Polly et l'innocence de l'enfance ; Mr Hill, discret, au secret bien gardé ; Sarah, une personnalité forte, un coeur sensible, des rêves plein la tête et le choix du coeur ou de la raison ; Mr Smith, gentil, attentionné et mystérieux...

Nul besoin de se souvenir du roman de Jane Austen dans les détails pour lire "Une saison à Longbourn".
Je me suis délectée de ce roman même si j'avoue que les premières pages ne m'ont pas accrochées d'emblée. Je l'ai savourée comme une tasse de thé bien fumante. J'aime cette ambiance, la campagne anglaise, l'heure du thé...dans une autre vie, j'étais anglaise (sûrement). 

Un roman anglais comme on les aime!

Ma note : 4/5 (pas loin du 5/5)

Lu dans le cadre du Challenge Au service de



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Le cri

Hôpital psychiatrique de Gaustad, Oslo. A l'aube d'une nuit glaciale, le corps d'un patient est retrouvé étranglé dans sa cellu...