jeudi 9 avril 2015

Angor



Quatrième de couverture : Camille Thibault est gendarme dans le nord de la France. Depuis sa greffe du coeur, ses collègues s'inquiètent pour elle. Chaque nuit, elle fait des cauchemars où une femme séquestrée l'appelle au secours. Un rêve tellement vrai, comme un souvenir...celui de son donneur? Camille n'a plus qu'une obsession : retrouver son identité et découvrir quel drame il a vécu...

Au même moment, à une centaine de kilomètres de là, deux employés de l'Office National des Forêts constatent les dégâts des orages violents survenus en ce mois d'Août. Dans une cavité laissée par un arbre déraciné, ils croient apercevoir une ombre. L'un d'eux s'approche. Deux yeux presque blancs, dépourvus d'iris, c'est tout ce qu'il aura le temps de voir avant qu'une main venue des entrailles de la terre ne lui agrippe les cheveux. 

Lucie et Sharko sont en train de donner le biberon à leurs jumeaux quand Franck est appelé sur une nouvelle affaire : une femme, victime d'une longue séquestration. Presque aveugle, tant elle est restée dans le noir...sous un arbre. L'enquête prend des proportions inhabituelles lorsque Sharko s'aperçoit qu'à chacune de ses découvertes, il a été devancé par une jeune femme, gendarme dans le Nord...

Camille est persuadée de vivre des souvenirs et de percevoir des sensations de son donneur. Mais ce nouveau coeur qui bat en elle ne résistera pas, son corps se bat contre lui. Raison de plus pour découvrir qui il est et pourquoi elle a l'impression de voir des choses qu'il a vécu. Sa quête va malheureusement l'emmener dans une sombre histoire.
Parallèlement à cela, Franck commence à enquêter sur une étrange affaire, une femme est retrouvée sous un arbre, des indices l'emmènent à chercher du côté d'un homme qui vivait non loin de là.
Camille et Franck vont finir par se trouver, enquêtant sans le savoir, sur la même histoire.

Quel bonheur de retrouver Franck et Lucie dans une nouvelle aventure. C'est du Thilliez tout craché. Une enquête bien menée, des indices semés de-ci de-là mais qui n'enlèvent rien au suspens. Des flics toujours passionnés par leur métier même s'ils ont décidé de lâcher du leste pour leurs enfants. Un couple qui fonctionne toujours aussi bien! J'ai aimé que l'auteur s'intéresse également un peu plus au personnage de Bellanger, le chef de Sharko. Cela amène un peu plus de matière et d'humanité dans cette enquête sanglante.
Une enquête avec multiples rebondissements qui nous plonge dans l'horreur et qui approche de véritables psychopathes dont on ne soupçonnerait même pas l'existence. On a encore du mal à lâcher le livre.

Quelques bémols toutefois : Je n'ai pas retrouvé le génie de Thilliez en matière d'enquête scientifique, ce qui faisait l'attrait des précédents "Syndrome E", "Gataca" et "Atomka". Ce roman devient donc juste un thriller assez basique.
J'ai relevé également une similitude avec un autre roman mais je suis incapable de lire lequel (peut - être dans un "Chattam"). En effet, Camille se retrouve sous terre grâce à un passage dans un bar de nuit. Il s'agit pour moi d'un déjà vu et je trouve cela vraiment dommage.
Quelques phrases lâchées par endroits qui pourraient facilement être enlevées, qui n'ont pas plus d'intérêt que cela.

J'espère que "Pandemia" remettra l'auteur à son niveau même si j'ai passé un très bon moment quand même.

Ma note : 4/5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

La scène des souvenirs

Suffolk, 2011. La célèbre actrice Laurel Nicolson se rend au chevet de sa mère mourante. Alors qu'elles parcourent ensemble un album de...