lundi 24 novembre 2014

Dracula (challenge)


Dracula, Bram Stocker.

Quatrième de couverture : Comment Vlad III, prince de Valachie, dont le goût immodéré pour le supplice du pal lui avait valu le sobriquet de "Tepes" (l'empaleur), est - il devenu, sous la plume de Bram Stocker, le comte Dracula? 
Comment un seigneur de la guerre mort au combat en 1476, contre les Turcs est - il devenu un non - vivant, se nourrissant du sang de ses victimes? Comment, enfin, le folklore du vampire s'est - il nourri des chroniques historiques? 
Mystérieuse alchimie qui fit l'universel succès du roman de Stocker. Par lui , la légende, reprise à la scène et, surtout, à l'écran, est devenue mythe et a donné naissance à la saga du Prince des ténèbres. 

De "Dracula", je me souviens de mes cours d'Anglais dans lequel nous regardions des extraits d'un film et étudions quelques passages. A vrai dire, je ne me souvenais pas de grand chose si ce n'est que ça parle d'un vampire. Alors quand j'ai vu que le livre était dans ma liste, je me suis décidée. 

Le roman commence par le journal de Jonathan et son périple pour aller rendre visite au comte Dracula. Déjà, l'ambiance est lourde, l'atmosphère pesante et le temps presque apocalyptique. Durant son voyage, Jonathan rencontre des personnes étranges qui semblent apeurées. Par qui? Par quoi? Jonathan ne comprend pas. Il se rend donc au château du comte pour y régler une affaire immobilière, ensuite, il repartira. Enfin, c'est ce qu'il croit. Dès son arrivée, il se passe des choses étranges...

Pendant ce temps, sa fiancée Mina, restée en Angleterre, passe du temps avec son amie Lucy. Même si elle se languit de son fiancé et commence au bout d'un moment, à s'inquiéter (ne devait - il pas rentré plus tôt?), elle a à faire avec Lucy. En effet, celle - ci semble être malade. Son sommeil est très agité et elle perd des forces de jour en jour. Aucun symptôme ne permet de dire de quoi elle pourrait être atteinte. 

Enfin, des nouvelles de Jonathan! Pas très bonnes, il est tombé malade pendant son séjour, il ne va pas bien. Mina court à son chevet. Il ne se souvient de rien mais il est très angoissé. Lucy quant à elle, s'épuise de jour en jour. Il est temps d'appeler un spécialiste. Celui - ci doit se rendre à l'évidence : le mal rôde autour d'elle. 

Ce roman se présente sous forme de journaux intimes, de comptes- rendus, de lettres ... Nous avons un point de vue différent à chaque fois tout en suivant chronologiquement les évènements. J'estime que cela rend le ton moins monotone, j'ai bien aimé. Nous sommes face à leurs pensées, leurs interrogations, leurs doutes, leurs peurs aussi. En revanche, jamais nous ne connaîtrons le point de vue de Dracula. Celui - ci est très peu présent physiquement mais il hante tout le monde. A chaque page, il est avec nous (derrière une fenêtre peut - être en train de nous observer?). Exit la chaleur du soleil, le vent dans les cheveux ... ici, il fait noir et froid presque tout le temps. 

Ce qui m'a tenu le plus en haleine, c'est la découverte de l'existence du vampire dans la vie des personnages. La chasse à Dracula ensuite m'a un peu moins plu. 
Quant aux personnages, ils sont "gentils". La distinction entre le bien et le mal est limpide. Tous les personnages ont des qualités admirables. A en croire l'auteur, ils n'ont aucun défaut. Et en prime, ils se font tous des courbettes entre eux. Et Dracula est horriblement méchant. Je dis cela d'une manière ironique mais ça m'a fait vraiment rire de lire que deux personnes venant de se rencontrer se jurent de rester amis pour la vie. C'est un détail, cela n'entache en rien la qualité du roman. D'autre part, je ne connais pas la vie anglaise de l'époque mais d'ailleurs : quelle époque? Les journaux et lettres indiquent un jour et un mois mais jamais une année. 

Je ne me suis jamais ennuyée durant cette lecture. Pour autant, je n'en étais pas non plus à ne plus pouvoir le lâcher. Cela reste tout de même un bon roman à lire (une nuit d'hiver par exemple). 

Ma note : 4/5

Lu dans le cadre du challenge de Bianca







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

La scène des souvenirs

Suffolk, 2011. La célèbre actrice Laurel Nicolson se rend au chevet de sa mère mourante. Alors qu'elles parcourent ensemble un album de...