mercredi 13 août 2014

Le plus petit baiser jamais recensé



Quatrième de couverture : Un inventeur dépressif rencontre une fille qui disparaît quand on l'embrasse. Alors qu'ils échangent le plus petit baiser jamais recensé, elle se volatilise d'un coup. Aidé par un détective à la retraite et un perroquet hors du commun, l'inventeur se lance alors à la recherche de celle "qui fait pousser des roses dans le trou d'obus qui lui sert de coeur". Ces deux grands brûlés de l'amour sauront - ils affronter leurs peurs pour vivre leur histoire? 

Un vrai faux polar romantique, regorgeant de gourmandise explosive. Comme si Amélie Poulain dansait le rock'n'roll et croisait le Petit Prince avec un verre de whisky. 

J'avais repéré ce titre sur le blog de Bianca, qui, même si elle n'en fait pas l'éloge, m'a donné envie de le lire. C'est le genre d'histoire que je n'ai pas l'habitude de lire de moi - même (je crois que c'est pour cela d'ailleurs qu'il m'a donné envie) et je n'ai pas été déçue pour le coup. 

Celui qui se ballade avec son coeur en pièces détachées dans une boîte à chaussures, vestige de son histoire d'amour passée, se met à croire à nouveau au bonheur grâce à la rencontre d'une fille en robe à pois bleus. Disparue alors qu'ils échangeaient leur premier baiser, le plus petit jamais recensé, il se jure de la retrouver coûte que coûte. 
C'est avec l'aide d'Elvis, un perroquet magique et de Gaspard Neige, un vieux détective, qu'il va tenter de retrouver cette fille mystérieuse. 

Etant inventeur de son métier, il va devoir faire preuve d'ingéniosité pour arriver à ses fins : reproduire le son de ses poumons ainsi que le goût de ses lèvres afin qu'Elvis puisse la localiser. 

Je vais sans doute me répéter car c'est un mot que j'utilise beaucoup dans mes avis mais cette histoire est remplie de poésie. On peut dire que Mathias Malzieu a l'art de manier les mots. Ils se combinent entre eux jusqu'à former de longues guimauves de mots colorés et sucrés. On les avale avec boulimie et sans jamais être écoeuré! Pire, on en redemande encore. Ce livre est beau, bon et il est magique. Une jolie histoire pour sortir du quotidien, pour imaginer, pour rêver l'amour. 

A vous !

Ma note : 4/5

L'avis d'Emeline : ici

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Arrêtez-moi

Que feriez-vous si vous connaissiez le jour et l'heure exacts de votre mort? Pour Charlie Grant, ce sera le 21 janvier à 8 heures préci...