mercredi 9 juillet 2014

Frères de guerre (Challenge)



Frères de guerre de Catherine Cuenca

Quatrième de couverture : 
Août 1914. L'Allemagne déclare la guerre à la France. La mobilisation générale est décrétée. Eugène rêve de faire partie de l'aventure, mais il n'a que seize ans. Avec Matthias, son meilleur ami, ils fabriquent de faux-papiers et réussissent à se faire engager. Ils partent ensemble pour le front, mais, très vite, sont séparés. Chacun de leur côté, ils découvrent l'horreur de la guerre, dans l'enfer des tranchées. 

La guerre éclate. C'est une explosion de joie dans le petit village de Saint-Pothin, en Isère. Les hommes sont fiers de se parer de l'uniforme pour aller combattre pour la France. Eugène et Matthias, tous deux 16 ans, veulent eux aussi participer à la victoire de la France. Grâce à de fausses lettres de leurs parents, ils s'engagent et partent enfin à la guerre avec leurs croyances et leurs idéaux. Tous croient que la guerre ne durera pas et que la victoire est proche. Eugène et Matthias sont enthousiastes et pensent à la fierté qu'auront leurs parents de les voir rentrer bientôt triomphants. 
Hélas, leurs illusions sont de courte durée. Ils découvrent que les journaux étaient truffés de mensonges : les allemands sont loin de reculer. Pire même, ils s'approchent dangereusement de Paris. La guerre n'est finalement pas une bataille glorieuse mais un cauchemar grandeur nature : la saleté, la puanteur, le froid ... et des cadavres ... partout. 
La victoire tant attendue se fait désirer : la guerre dure. L'attente des combats est longue et silencieuse, les batailles sont de véritables carnages, les permissions sont trop rares. 
Malgré la lassitude, Eugène ne perd pas espoir, il veut continuer à se battre pour tous les camarades qu'il a vu tomber. Malgré le désespoir parfois, il garde confiance en un avenir meilleur. 

Un roman un peu plus fourni que les deux précédemment lus : il est en effet conseillé à partir de 12 ans. Il retrace la guerre, du début à la fin, à travers l'histoire de 2 adolescents prêts à tout pour être soldats. L'histoire décrit très bien les réalités de cette guerre mais aussi les sentiments d'un adolescent de 16 ans. On y parle de moments forts de la première guerre mondiale : le Chemin des Dames, les batailles de la Marne, de Verdun, les mutineries des soldats ... 
Dans ce billet , je parle d'un adolescent rêvant de journalisme, allant sur le front à bicyclette. Je dis que ça ne me semble pas très réaliste. C'était un ressenti. Ici, mon ressenti est totalement différent. Je me suis engagée en même temps qu'Eugène et Matthias. Je ne parle pas de "réalité historique", juste de ressenti en tant que lecteur. (Je souhaitais le préciser pour qu'il n'y ait pas de confusion). 

Livre lu dans le cadre du challenge "Première guerre mondiale" de Thefrenchbooklover.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Arrêtez-moi

Que feriez-vous si vous connaissiez le jour et l'heure exacts de votre mort? Pour Charlie Grant, ce sera le 21 janvier à 8 heures préci...