Accéder au contenu principal

Frères de guerre (Challenge)



Frères de guerre de Catherine Cuenca

Quatrième de couverture : 
Août 1914. L'Allemagne déclare la guerre à la France. La mobilisation générale est décrétée. Eugène rêve de faire partie de l'aventure, mais il n'a que seize ans. Avec Matthias, son meilleur ami, ils fabriquent de faux-papiers et réussissent à se faire engager. Ils partent ensemble pour le front, mais, très vite, sont séparés. Chacun de leur côté, ils découvrent l'horreur de la guerre, dans l'enfer des tranchées. 

La guerre éclate. C'est une explosion de joie dans le petit village de Saint-Pothin, en Isère. Les hommes sont fiers de se parer de l'uniforme pour aller combattre pour la France. Eugène et Matthias, tous deux 16 ans, veulent eux aussi participer à la victoire de la France. Grâce à de fausses lettres de leurs parents, ils s'engagent et partent enfin à la guerre avec leurs croyances et leurs idéaux. Tous croient que la guerre ne durera pas et que la victoire est proche. Eugène et Matthias sont enthousiastes et pensent à la fierté qu'auront leurs parents de les voir rentrer bientôt triomphants. 
Hélas, leurs illusions sont de courte durée. Ils découvrent que les journaux étaient truffés de mensonges : les allemands sont loin de reculer. Pire même, ils s'approchent dangereusement de Paris. La guerre n'est finalement pas une bataille glorieuse mais un cauchemar grandeur nature : la saleté, la puanteur, le froid ... et des cadavres ... partout. 
La victoire tant attendue se fait désirer : la guerre dure. L'attente des combats est longue et silencieuse, les batailles sont de véritables carnages, les permissions sont trop rares. 
Malgré la lassitude, Eugène ne perd pas espoir, il veut continuer à se battre pour tous les camarades qu'il a vu tomber. Malgré le désespoir parfois, il garde confiance en un avenir meilleur. 

Un roman un peu plus fourni que les deux précédemment lus : il est en effet conseillé à partir de 12 ans. Il retrace la guerre, du début à la fin, à travers l'histoire de 2 adolescents prêts à tout pour être soldats. L'histoire décrit très bien les réalités de cette guerre mais aussi les sentiments d'un adolescent de 16 ans. On y parle de moments forts de la première guerre mondiale : le Chemin des Dames, les batailles de la Marne, de Verdun, les mutineries des soldats ... 
Dans ce billet , je parle d'un adolescent rêvant de journalisme, allant sur le front à bicyclette. Je dis que ça ne me semble pas très réaliste. C'était un ressenti. Ici, mon ressenti est totalement différent. Je me suis engagée en même temps qu'Eugène et Matthias. Je ne parle pas de "réalité historique", juste de ressenti en tant que lecteur. (Je souhaitais le préciser pour qu'il n'y ait pas de confusion). 

Livre lu dans le cadre du challenge "Première guerre mondiale" de Thefrenchbooklover.




Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Harry Potter à l'école des sorciers

Quatrième de couverture : Le jour de ses onze ans, Harry Potter, un orphelin élevé par un oncle et une tante qui le détestent, voit son existence bouleversée. Un géant vient le chercher pour l'emmener à Poudlard, la célèbre école de sorcellerie où une place l'attend depuis toujours. Voler sur des balais, jeter des sorts, combattre les Trolls : Harry Potter se révèle un sorcier vraiment doué. Mais quel mystère entoure sa naissance et qui est l'effroyable V..., le mage dont personne n'ose prononcer le nom?

Bon bon...qui ne connaît pas Harry Potter? Je pense que très peu de personnes n'ont pas vu le film. En général, je ne lis pas les livres qui correspondent aux films que j'ai vu (mais je peux faire le contraire) mais celui - ci est particulier car il fait partie d'un challenge...
Comme cela fait très longtemps que j'ai vu l'adaptation cinématographique, ça ne m'a absolument pas dérangée de lire ce roman. Je me rappelais de l'histoire en "…

Deux petits pas sur le sable mouillé

Tout commence sur une plage, quand Anne - Dauphine remarque que sa fille marche d'un pas hésitant. Après une série d'examens, les médecins découvrent que Thaïs est atteinte d'une maladie génétique orpheline. Elle vient de fêter ses deux ans et il ne lui reste que quelques mois à vivre. L'auteur lui fait alors une promesse : "Tu vas avoir une belle vie. Pas une vie comme les autres, mais une vie dont tu pourras être fière. Et où tu ne manqueras jamais d'amour". 
Ce livre raconte l'histoire de cette promesse et la beauté de cet amour. Tout ce qu'un couple, une famille, des amis, une nounou sont capables de mobiliser et de donner.
Il faut ajouter de la vie aux jours, lorsqu'on ne peut pas ajouter de jours à la vie.




L'auteur a deux enfants : Gaspard, à peine cinq ans et Thaïs, deux ans. Elle attend son troisième enfant. Quand elle a pris rendez - vous avec des médecins car sa fille a le pied qui tourne quand elle marche, elle ne s'attenda…

L'enfant du lac

1933. Comment Theo Edevane, adorable poupon de onze mois, a - t - il pu disparaître durant la nuit de la Saint - Jean? Les enquêteurs remuent ciel et terre, mais l'enfant demeure introuvable. Pour les parents comme pour les filles Edevane, la vie ne sera plus jamais la même après ce drame. La maison du lac, la propriété tant aimée, est fermée et laissée à l'abandon. Soixante - dix ans plus tard, Sadie Sparrow, jeune inspectrice londonienne en vacances dans les Cornouailles, curieuse et momentanément désoeuvrée, s'intéresse à cette mystérieuse disparition. Elle reprend l'enquête, au grand dam de l'une des soeurs aînées de Theo, Alice, devenue écrivain à succès.


C'est le deuxième roman de Kate Morton que je lis et je me suis régalée. Sadie, jeune inspectrice, prend quelques jours de vacances forcées chez son grand - père en Cornouailles. Lors de son jogging quotidien, elle découvre une demeure ancienne et abandonnée, regorgeant de secrets. Là, en 1933, un petit …