lundi 1 janvier 2018

Les courses

Depuis le départ de sa femme, après dix-huit ans d'un mariage calamiteux, Walt, la cinquantaine légèrement bedonnante, vit seul. Pas d'amis, pas de vie sociale. Ce qu'il aime: déambuler la nuit dans les rues de sa ville et, de temps en temps, aller à la pêche dans des coins isolés. 
Walt est aussi collectionneur, quoique d'un genre particulier: agent d'entretien dans un supermarché, il récolte les listes de courses que les clients jettent dès les caisses passées. C'est devenu un hobby: ramasser ces listes et essayer de se faire une idée de la vie de leurs propriétaires. Ensuite, il aime bien vérifier s'il est tombé juste, et va jusqu'à s'introduire en douce chez ceux qui ont éveillé sa curiosité...
Walt a-t-il seulement une petite manie inquiétante mais inoffensive? Ou serait-il à l'origine de la disparition de plusieurs femmes de la région? 


Pour moi, la couverture de ce livre promettait beaucoup. Je m'attendais à un thriller digne de ce nom, surtout un thriller psychologique avec un psychopathe aux lourds problèmes psychiques (bon, peut-être pas jusque là mais bon...). En fait, je m'attendais à beaucoup plus que ce que j'ai lu.
Je n'ai pas ressenti l'attente, le suspens d'un thriller. Même l'intrigue qui paraissait intéressante en lisant la quatrième, s'est vite essoufflée.

En apparence, Walt est une personne qu'on ne remarque pas. Et il le dit bien. Personne ne remarque sa présence, jamais. C'est aussi pour cela que tout est plus facile pour lui. Il est très solitaire, ne voit plus personne depuis que sa femme est partie. D'ailleurs, est-elle vraiment partie de son plein gré ou bien a-t-elle été tuée? On peut même avoir un peu pitié de lui quand on voit sa vie si morne, si dénuée de sens. Il a de quoi nous mettre le moral dans les chaussettes vite fait. Pas étonnant qu'il se raccroche à n'importe quoi, comme sa collection de listes de courses. Ce n'est d'ailleurs pas inintéressant ce qu'il en fait: essayer de déduire la personnalité des gens à travers ce qu'ils mangent. Et il est même plutôt doué pour cela! Au final, je l'aimais plutôt bien Walt et je n'avais pas vraiment envie qu'il soit coupable de ce dont on l'accusait. Il paraissait gentil (c'est d'ailleurs comme ça qu'ils ont les vrais psychopathes!) et plutôt soucieux des jeunes femmes qu'il allait "voir". Il était attentionné, prévenant...enfin, on voyait que ce qu'on nous donnait à voir. Il y a très peu de détails sur le véritable sort des victimes, mis à part une.

Je peux peut-être oser dire qu'il y avait une part de tension psychologique mais bon, ce n'était pas flagrant. Le personnage de Walt, central, est plutôt bien mené. Heureusement car les autres personnages sont complètement vides. Les flics qui enquêtent sont chiants et mous. En fait, il n'y a pas d'action dans ce livre ou très peu. En contrepartie, le côté psychologique n'est pas assez présent, pas suffisamment lourd. Pas de suspense, pas de tension. C'est juste une histoire qui se passe, dans une ville, avec quelques personnages, et puis voilà...

Je suis un peu déçue. Cela aurait pu être tellement mieux!

Lu dans le cadre du challenge Thriller et Polar



1 commentaire:

  1. Merci pour ta participation !
    Je ne suis pas sûre d'avoir envie de le lire.

    RépondreSupprimer

Un papillon sous la neige

À Boston, Nina, une ancienne étoile du Bolchoï surnommée Papillon, met aux enchères ses précieux bijoux, emportés lors de son exil. C'es...