vendredi 18 décembre 2015

Une chanson douce

Kate gît, inconsciente et grièvement brûlée, sur un lit d'hôpital. La jeune femme a réussi à échapper aux flammes qui ont ravagé, en pleine nuit, la manufacture familiale de meubles anciens et le bâtiment attenant où étaient stockées de précieuses antiquités. Un accident? Pour la police qui enquête sur l'explosion à l'origine de l'incendie, Kate est suspecte : que faisait - elle là à une heure si tardive, elle qui travaille aujourd'hui pour une des plus grandes sociétés d'audit? Pour innocenter sa soeur, Hannah est décidée à aller chercher sous les cendres la clé de cette inquiétante énigme. Au risque de découvrir un dangereux secret ... La douce mélodie du passé devient vite entêtante quand la reine du suspense nous entraîne au coeur d'un fascinant mystère familial, hanté par un tueur sans scrupules. 


Cela fait déjà un "petit moment" que je dois chroniquer ce livre ... Mary Higgins Clark, des années que je n'en avais pas lu. 
Je vais le chroniquer d'une façon différente des autres : d'une part parce que beaucoup de détails m'échappent aujourd'hui (comme je l'ai dit, ça fait un moment que je l'ai lu), d'autre part car je n'ai pas extrêmement de choses à en dire. 

Ce que j'ai aimé : 
- le personnage d'Hannah, la petite soeur, celle qui a le moins de souvenirs de son enfance, qui est donc censée se retrouver au second plan et qui est promue en personnage fort de ce polar.
- les histoires secondaires qui viennent se greffer à l'enquête principale : la disparition d'une jeune femme vingt ans auparavant, un SDF ancien combattant du Vietnam qui a quitté sa famille par amour.
- un dénouement assez subtilement trouvé.

Ce que j'ai moins aimé :
- les personnages masculins et leurs histoires de fric. En fait, l'environnement de l'enquête en général : la manufacture, la comptabilité ... j'ai du mal avec ce domaine donc je n'étais pas à fond dedans quoi...
- mon ressenti : de la lenteur. Je n'ai pas eu de palpitations, le coeur qui s'accélère quand on se rapproche d'un indice capital ou du but, pas d'envie de tourner frénétiquement les pages. 

En résumé, un livre qui divertit mais sans plus en ce qui me concerne. 

Livre lu dans le cadre du challenge Thriller et Polar chez Sharon



2 commentaires:

  1. Merci pour ta participation au challenge.
    Je passe.... Ce livre ne contient pas vraiment ce que j'attends d'un roman policier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr qu'il ne va pas rester dans les annales ... ;)

      Supprimer

Le cri

Hôpital psychiatrique de Gaustad, Oslo. A l'aube d'une nuit glaciale, le corps d'un patient est retrouvé étranglé dans sa cellu...