mardi 29 décembre 2015

La bibliothèque des coeurs cabossés

Tout commence par les lettres que s'envoient deux femmes très différentes : Sara Lindqvist, vingt - huit ans, petit rat de bibliothèque mal dans sa peau, vivant à Haninge en Suède, et Amy Harris, soixante - cinq ans, vieille dame cultivée et solitaire, de Broken Wheel, dans l'Iowa. Après deux ans d'échanges et de conseils à la fois sur la littérature et sur la vie, Sara décide de rendre visite à Amy. Mais, quand elle arrive là - bas, elle apprend avec stupeur qu'Amy est morte. Elle se retrouve seule et perdue dans cette étrange petite ville américaine. 
Pour la première fois de sa vie, Sara se fait de vrais amis - et pas uniquement les personnages de ses romans préférés - , qui l'aident à monter une librairie avec tous les livres qu'Amy affectionnait tant. Ce sera pour Sara, et pour les habitants attachants et loufoques de Broken Wheel, une véritable renaissance. 
Et lorsque son visa de trois mois expire, ses nouveaux amis ont une idée géniale et complètement folle pour la faire rester à Broken Wheel...



J'avais repéré ce livre sur différents blogs que je suis, je l'avais noté dans ma liste et puis j'ai fini par l'emprunter à la médiathèque sans me souvenir du résumé. Je n'ai donc pas lu la quatrième de couverture avant de l'ouvrir et j'ai bien fait.
Vous qui avez lu le résumé, vous savez qu'Amy est morte. Moi, je ne le savais pas et ça m'a fait un choc. Du coup, je me suis demandée où allait aller le roman. Pour moi, ça a rajouté pas mal de suspense et de piquant je dois dire...

Sinon, bon...Sara, c'est une fille sympa, a priori pas trop jolie (mais pas trop moche non plus) et qui ne sait pas trop quoi faire de sa vie. Traverser l'Atlantique pour aller dans une petite bourgade des Etats - Unis est quelque chose d'exaltant pour elle, une vraie aventure! Pourtant, à Broken Wheel, il n'y a pas grand chose à faire... On se demande quelles occupations elle va se trouver dans un endroit pas touristique pour un sou (et les habitants sont du même avis) avec aucune connaissance vu que la femme qui devait l'héberger est morte.

Les habitants du village...peu commodes de prime abord. Ils n'aiment pas trop les étrangers et voient d'un mauvais oeil l'arrivée d'une touriste européenne. Pourtant, ils sont sympas aussi. Un peu bizarres, mais sympas. C'est une grande famille, tout le monde se connaît, tout le monde connaît le moindre détail de la vie de tout le monde...J'ai eu l'impression de me retrouver un peu dans le "Truman Show", un village carrément fictif où tout le monde fait semblant de vivre et de travailler. Parce que se retrouver à Broken Wheel, ça doit faire sacrément bizarre.

Si vous remarquez bien pour le moment, ce qui revient le plus souvent sont les mots : "sympa" et "bizarre". Pour l'instant, ça résume assez bien l'ambiance.

Dans ce roman, des histoires assez prévisibles entre les personnages mais beaucoup de sentiments bien décrits concernant la solitude, les apparences, la honte et l'amour!

En tant qu'amoureuse de la lecture, on ne peut qu'apprécier le principal du roman : l'ouverture de la librairie et toutes les références littéraires (même si je ne connaissais pas tout). Un livre sur les livres, tout de suite, ça plaît.
Pourtant, je n'ai pas trop compris pourquoi ce roman a fait tant sensation. Certes, il se lit bien, l'histoire est assez originale mais bon, pas de quoi en faire tout un plat. C'est le phénomène du "j'en ai trop entendu parlé pour l'apprécier autant que les autres". N'allez pas croire que je n'ai pas aimé, loin de là mais pour moi, ce n'est pas un coup de coeur mais une bonne lecture.

Ma note : 4/5


Lu dans le cadre du challenge 1 pavé par mois
(grand format 496 pages)




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

La scène des souvenirs

Suffolk, 2011. La célèbre actrice Laurel Nicolson se rend au chevet de sa mère mourante. Alors qu'elles parcourent ensemble un album de...