vendredi 11 décembre 2015

Dans la chaleur de l'été

En Floride, par un été brûlant, la tension monte dangereusement entre les communautés noire et blanche...

Missy n'était qu'une enfant lorsque Henry partit se battre en France, en 1917. Depuis, elle n'a jamais cessé de l'attendre. Mais quand le jeune homme revient, dix - huit ans plus tard, il n'est plus le même. Dans la petite ville de Heron Key, en revanche, rien n'a changé : les Noirs subissent une ségrégation d'une violence inouïe. Et tandis que la fête nationale du 4 Juillet bat son plein, haines, rancoeurs et jalousies se déchaînent. Henry en devient la cible...
C'est alors qu'une tornade dévastatrice s'approche de la ville. Henry et Missy pourront - ils échapper aux terribles dangers qui les menacent? Parviendront - ils enfin à s'aimer?


Missy est domestique chez une riche famille "blanche" dont la femme, Hilda, mène une vie triste et monotone avec un mari infidèle. Durant des années, Missy a attendu le retour de Henry, parti à la guerre. Après avoir parcouru l'Amérique à la recherche d'une vie "meilleure", celui - ci revient à Heron Key mais il n'est plus le même. La guerre l'a définitivement changé. Mais Missy sait qu'au fond de lui, il est toujours le même. 

Le soir de la fête du 4 Juillet est porteur d'espoir. Même si tout le monde sait qu'il va y avoir des tensions entre les deux communautés noire et blanche, cette soirée est attendue par tout le monde. 
Malheureusement, rien ne se passe comme prévu et la soirée dégénère. 
Le shérif de la ville va avoir du boulot. En plus de gérer ses problèmes personnels, une femme est retrouvée violemment battue. Tout porte à croire que c'est un Noir qui a fait ça. L'enquête commence mais va être rendue extrêmement difficile en raison de la tempête qui se déchaîne. 

J'ai mis du temps avant de me mettre à chroniquer ce roman. Pour une raison toute simple : je ne savais pas trop quoi dire. Il m'a laissée de marbre. Je n'ai pas du tout accroché avec les personnages. Trop plats? Trop prévisibles? De plus, les dialogues sont proches d'une façon de parler très familière, ce qui m'a gênée dans ma lecture. Missy et Henry, les personnages principaux ne m'ont pas ému, leur histoire était écrite d'avance. En revanche, j'ai trouvé le personnage de Daywne, le shérif, beaucoup plus intéressant avec des questionnements et des sentiments plus profonds, plus véritables. 

J'ai été un peu plus emballée avec le début de l'enquête et les évènements qui arrivent avec la tempête mais ça ne change pas pour autant mon sentiment général sur ce roman. 

Je ne m'étendrais donc pas plus sur cette lecture mais si vous l'avez lu et que vous avez un tout autre avis, je veux bien l'entendre. 

Ma note : 2/5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Le cri

Hôpital psychiatrique de Gaustad, Oslo. A l'aube d'une nuit glaciale, le corps d'un patient est retrouvé étranglé dans sa cellu...