jeudi 21 août 2014

La ballade de Lila K.



Quatrième de couverture : Une jeune femme, Lila K., fragile et volontaire, raconte son histoire. Un jour, des hommes en noir l'ont brutalement arrachée à sa mère, et conduite dans un Centre, mi - pensionnat mi - prison, où on l'a prise en charge. Surdouée, asociale, Lila a tout oublié de sa vie antérieure. Son obsession : retrouver sa mère, recouvrer sa mémoire perdue. Commence alors pour elle un chaotique apprentissage, au sein d'un univers étrange dans lequel les livres n'ont plus droit de cité...

Les souvenirs de Lila sont brouillés. Elle se souvient de la pièce où elle était enfermée avec une sonde dans le nez car elle ne voulait rien avaler. Lila n'aime pas la lumière qui lui brûle les yeux et ne supporte pas le contact des autres. Lila a désormais la stricte interdiction de prononcer le nom de sa mère. Lila doit réapprendre à marcher mais aussi à parler. Lila doit réapprendre à vivre. Cette lourde tâche sera celle de Monsieur Kauffman, un éducateur qui va réussir à s'attirer la sympathie de la fillette. Grâce à lui, Lila ira de mieux en mieux, d'autant plus qu'il lui a fait une promesse: celle de l'aider à retrouver sa mère quoiqu'il arrive. Mais Kauffman est remplacé et meurt subitement.

Pourtant, Lila ne perd pas espoir. A sa majorité, elle sort du Centre où elle est retenue pour aller vivre dans un appartement et trouve un travail. Son but est toujours le même : retrouver sa mère. Mais ce n'est pas simple : dans ce monde des années 2200, tout est contrôlé, les caméras sont partout jusque dans les foyers, tous les faits et gestes sont épiés. Il faudra faire preuve d'intelligence et d'audace pour ne pas attirer l'attention et risquer de retourner au Centre.

J'ai repéré ce roman chez Bianca, encore une fois et je l'ai vu également sur d'autres blogs dont les critiques étaient très bonnes. 
J'avais un peu peur car je lis rarement des fictions qui se situent dans le futur mais j'ai vite été rassurée. L'histoire et les personnages sont proches de nous. On ne parle pas de voitures volantes et de robots. C'est l'histoire "simple" d'une petite fille séparée de sa mère. Nous sommes comme Lila, nous ne connaissons pas les raisons de cet enlèvement, nous découvrons son histoire en même temps qu'elle et je dirai même plus: nous avons envie de savoir et de comprendre aussi.

En - dehors de l'histoire de Lila, nous découvrons un futur hyper sécurisé où chaque matin, nos urines sont analysées pour vérifier la consommation de drogues en tous genres, où les caméras sont omniprésentes, où on peut choisir le fond de nos murs grâce à une télécommande, où la banlieue actuelle devient une "Zone" avec accès contrôlé, etc ... Dans ce monde, les livres sont numérisés (avant d'être détruits) mais certains passages coupés. Les informations sont contrôlées et censurées. Ne serait - ce pas déjà un peu comme ça déjà d'ailleurs?Ce serait donc ça, l'évolution de notre société?  Moi qui ait un peu peur de l'avenir, je ne suis pas rassurée ! Du moins pour nos enfants ...

Ma note : 4,5/5

L'avis d'Emeline : ici



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Le cri

Hôpital psychiatrique de Gaustad, Oslo. A l'aube d'une nuit glaciale, le corps d'un patient est retrouvé étranglé dans sa cellu...