jeudi 6 mars 2014

Vous avez dit "Bizarre"?

Des jours et des jours qu'il pleut. Par la fenêtre, c'est toujours le même spectacle : des essuies - glaces qui s'affolent, des parapluies de toutes les couleurs, un ciel gris ... On assiste à ce spectacle, impuissants. On soupire en se demandant quand cela va bien pouvoir s'arrêter. 

En tant que Maman ou Papa, on s'en fiche un peu (jusqu'à un certain point), on trouve toujours des occupations : lire un bouquin, surfer sur le net, faire la sieste, jouer à Candy Crush
Quand on est une petite fille ou tout simplement un enfant, bizarrement, c'est plus compliqué. 

Bizarrement, l'enfant a envie d'aller courir. Il pourrait d'ailleurs aller courir sous la flotte, ça ne le dérange pas! Nous, d'une part, on n'a pas envie de courir alors en plus, sous la flotte: "T'as trop cru" (expression des années 2003 - 2004 ^^). 
Compromis : On fait la course dans le couloir de l'appartement. (On court moins longtemps et en plus, il fait beau dans l'appartement!). 

Bizarrement, l'enfant n'a pas envie de lire un livre tout l'après - midi. L'enfant aime les livres mais au bout d'un moment l'enfant en a marre. Au bout d'un moment, l'enfant ne t'écoute plus. Il a même envie de crier parfois pour te dire : "C'est quoi tout ce calme bordel?". 
L'idée : Remplir sa bibliothèque à ras-bord pour qu'il n'ait pas le temps de tout regarder avant le repas du soir. Mais, pas sûr que ça fonctionne. 

Bizarrement, l'enfant ne peut pas jouer tout seul tout l'après - midi. L'enfant a besoin de toi, l'enfant te réclame, l'enfant te veut (alors que tu y es presque, tu allais terminer le niveau 375 de Candy Crush!). 
Compromis : Suspendre ta partie le temps de faire une activité ou un jeu avec ton enfant. Oui, il est important de prendre du temps avec ton enfant (ah bon, tu ne le savais pas?). L'enfant est content et peut se remettre à jouer seul ensuite (et tu peux reprendre ta partie lecture). 

Bizarrement, l'enfant a envie de parler très fort. Dehors, il peut s'en donner à coeur joie, il s'exprime à gorge déployée sans qu'on ne s'en rende compte (ou presque) alors que dedans, on s'empresse de réfréner ses pulsions gorgiennes. 
Compromis : mettre de la musique, chanter, danser pour faire exploser la cocotte une bonne fois pour toutes. (Oui tu dois encore laisser ta partie en suspens!).Ou: faire le fou (ou la folle) avec son Papa. L'enfant devient une autre personne avec son papa. 

Bizarrement, l'enfant est quand même fatigué le soir ! OUF! 

Après ces journées difficiles, on continue à regarder par la fenêtre. On espère THE rayon de soleil, celui qui tiendra toute la journée, qui nous donnera le sourire, la pêche et l'envie (l'envie d'avoir envie!).


Et si on partait dans un endroit où il y a du soleil tout le temps? 

2 commentaires:

  1. J'adore le texte! Et j'adore la photo! Biz! Allyeee

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je les voyais tous les 2 là à regarder par la fenêtre, ça m'a donné envie de les prendre en photo! :)

      Supprimer

Les âmes vagabondes

Il est temps que je me remette à mes chroniques car je suis très très en retard. Le livre qui suit, je l'ai lu en...Juillet! La Terre...