dimanche 14 janvier 2018

Rompre le silence

En 1997, Robert Lubish vide la villa familiale à la suite du décès de son père, un riche industriel qui a fait fortune dans les années d'après-guerre. Parmi ses papiers, il trouve une carte d'identité SS au nom d'un inconnu et la photographie d'une très belle femme. Quel est le rapport avec son père? Lui, l'homme si parfait, si lisse, avait-il des secrets à cacher? Au fil de ses recherches, Robert sent qu'il a réveillé un démon assoupi depuis la guerre et que l'histoire de son père est bien plus trouble qu'il a toujours pensé.
Sans clichés ni leçons d'histoire, un polar passionnant qui évoque l'influence et les dégâts du national-socialisme sur un groupe de jeunes adultes pris dans la tourmente de l'Histoire.


Quand Robert Lubish décide de se rendre à Kranenburg, il s'agit de simple curiosité. Il souhaite connaître le nom de la femme sur la photo et comprendre pourquoi son père a gardé cette photo pendant de si nombreuses années. Cette curiosité va l'amener jusqu'à Rita Albers, une journaliste louant la petite maison qui appartenait à la femme de la photo, Thérèse. L'intérêt de Rita va s'éveiller et sa formation de journaliste va la pousser à enquêter. Mais ce qu'elle va trouver va la conduire sur un chemin dangereux. Et Robert pense qu'il devrait en rester là. Mais le désir de savoir va être plus fort.

Dans ce roman, on voyage entre deux époques: celle de 1998 et celle de la guerre. Les évènements du présent sont expliqués au fur et à mesure des souvenirs qui remontent du passé, des faits auxquels on ne s'attend pas le plus souvent.
Thérèse était une jolie jeune fille, élevée par une mère aimante et un père anti-nazi. Elle vivait dans le petit village de Kranenburg avec sa bande de copains. Une bande de copains qui ont fait le voeu de toujours rester ensemble, quoiqu'il arrive, serment que la guerre va s'empresser de rompre. On découvre alors, malgré une amitié sincère, des trahisons mortelles, des amours cachés qui ne survivront pas aux dénonciations, des vies détruites au nom de la patrie. 
Et Robert, qui va découvrir l'incroyable vérité du passé de son père. 

Un court roman tout en rebondissements. Une histoire passionnante que l'on termine en peu de temps. Même si le personnage de Robert est un peu "gentillet", et c'est peut-être d'ailleurs ce qui fait son petit charme, lui l'homme sans histoires qui mène une vie tranquille et qui devient l'homme à l'histoire invraisemblable...
L'histoire de cette bande de copains de Kranenburg est captivante. Les émotions se multiplient: haine, amour, courage, culpabilité, peur, jalousie...En tant que lecteurs, nous sommes parfois révoltés par certains comportements jugés inadmissibles. Mais il faut savoir se remettre dans le contexte: et nous, qu'aurions-nous fait à leur place? 

Lu dans le cadre du challenge Thriller et Polar


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un papillon sous la neige

À Boston, Nina, une ancienne étoile du Bolchoï surnommée Papillon, met aux enchères ses précieux bijoux, emportés lors de son exil. C'es...